Européennes 2019 : Nicolas Dupont-Aignan refuse de faire une liste commune avec Marine Le Pen

Européennes 2019 : Nicolas Dupont-Aignan refuse de faire une liste commune avec Marine Le Pen
Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen, au siège du FN, le 29 avril 2017.

Orange avec AFP, publié le dimanche 03 juin 2018 à 13h21

La présidente du Rassemblement national avait publié une lettre ouverte pour appeler le député de l'Essonne à travailler à l'élaboration d'une "charte commune".

Invité de l'émission "Dimanche en politique", sur France 2, le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, a opposé dimanche 3 juin une fin de non-recevoir à Marine Le Pen qui lui proposait de faire liste commune aux élections européennes, assurant dire "non à la cuisine politicienne".



"Sa proposition n'est pas du tout à la hauteur de l'enjeu historique qui est devant nous (...) Nous ne gagnerons que si nous sortons du seul tête à tête avec Marine Le Pen (...) Aujourd'hui, c'est non à la cuisine politicienne", a-t-il déclaré.

"Marine Le Pen n'est pas à la hauteur de l'enjeu"

"J'ai toujours pris mes responsabilités pour protéger les Français. J'ai été le seul à faire barrage à Emmanuel Macron.

La proposition de Marine Le Pen n'est pas à la hauteur de l'enjeu, à savoir convaincre une majorité pour sauver la France", a estimé le député de l'Essonne.

"Nous gagnerons demain si nous sortons du seul tête-à-tête avec Marine Le Pen (...) qui n'est pas suffisant", a poursuivi le président de Debout la France, qui souhaite une alliance plus large, calquée sur le modèle italien. "Et madame Le Pen, à ce moment-là, j'espère qu'elle aura travaillé de son côté, qu'elle aura clarifié sa position, sur l'euro notamment. J'espère que Monsieur Wauquiez aura clarifié sa position. Et je leur dirai : 'Unissons-nous tous ensemble'."



La présidente du FN a publié une lettre ouverte jeudi 31 mai, dans laquelle elle affirme avoir proposé à son homologue souverainiste de Debout la France (DLF) de figurer "aux deux dernières places" d'une liste commune aux européennes, en suggérant "de (se) rencontrer" pour travailler à l'élaboration d'une "charte commune".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU