Eric Zemmour est "une machine à protéger le capitalisme", selon Eric Coquerel (LFI)

Eric Zemmour est "une machine à protéger le capitalisme", selon Eric Coquerel (LFI)©SAMEER AL-DOUMY / AFP

publié le samedi 25 septembre 2021 à 08h50

Le député de Seine-Saint-Denis a estimé qu'Eric Zemmour était de "tradition" fascistes.

Eric Zemmour, simple contre-feu d'un système capitaliste menacé ? C'est la vision défendue vendredi 24 septembre par par Eric Coquerel, député de Seine-Saint-Denis Eric Coquerel (LFI) au lendemain du débat entre Jean-Luc Mélenchon et le polémiste.


"Vous pointez les étrangers, vous pointez les pauvres, vous expliquez que les entreprises ont des difficultés de compétitivité à cause des charges sociales: c'est un discours ultra-libéral. Donc Zemmour, c'est une machine à protéger le capitalisme", a déclaré sur Sud Radio Eric Coquerel.

"Ça permet de ne pas parler des inégalités qui explosent, de (la crise climatique), du fait que les services publics sont cassés par le libéralisme, etc. (...) Donc on fait diversion: on parle d'une division dans le peuple", a-t-il expliqué.

"On a connu ce genre de périodes par le passé, les fascistes servent à ça, et Zemmour est de cette tradition aujourd'hui", a ajouté Eric Coquerel, dénonçant un "mépris de classe" et "un mépris des pauvres" de la part du polémiste. "Il y a le côté obsessionnel, racisme, et d'un autre côté il y a l'ultralibéral", a estimé le député: "il m'a fait penser à Le Pen père", a-t-il conclu.


"Zemmour, c'est la réunion du pire de Macron et de Le Pen. Les musulmans sont responsables de tout. Il faut moins d'Etat social et d'impôts pour les riches. La crise climatique n'existe pas. Plutôt que la haine, il y a le sérieux et l'espoir avec Mélenchon", a écrit jeudi sur Twitter l'eurodéputée LFI Manon Aubry.

Le directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon, Manuel Bompard, a de son côté déploré vendredi sur RFI la "vision assez fantasmée, nostalgique" de la France de M. Zemmour.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.