Entreprises fermées : Bruno Le Maire annonce le doublement du plafond d'indemnisation à 200.000 euros par mois

Entreprises fermées : Bruno Le Maire annonce le doublement du plafond d'indemnisation à 200.000 euros par mois
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire le 20 novembre 2020.
A lire aussi

, publié le samedi 28 novembre 2020 à 12h26

Les entreprises fermées administrativement ou très affectées par la pandémie pouvaient prétendre jusque-là à une aide comprise entre 15 et 20% du chiffre d'affaires réalisé en décembre 2019 et dans la limite de 100.000 euros par mois.

Partout en France, magasins de jouets, de prêt-à-porter ou de maroquinerie, libraires ou coiffeurs ont rouvert leurs portes samedi 28 novembre, première phase de l'allègement du confinement. "On a une situation sanitaire qui s'améliore, même meilleure que dans la plupart des pays européens, et c'est grâce à ces efforts collectifs", s'est félicité le Premier ministre Jean Castex à Reims, où il s'est rendu pour rencontrer commerçants et artisans avec le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.




Néanmoins, toutes les entreprises ne peuvent pas en dire autant : les restaurants, bars et salles de sports doivent encore rester fermés au moins jusqu'au 20 janvier. Pour ces entreprises, le plafond d'indemnisation va être porté à 200.000 euros par mois, a annoncé le locataire de Bercy. Le gouvernement avait annoncé mercredi un nouveau dispositif de soutien aux entreprises fermées, qui comprend une indemnisation à hauteur de 20% de leur chiffre d'affaire par rapport à celui engrangé l'an dernier durant le même mois. Ce soutien, initialement plafonné à 100.000 euros, va donc être doublé.




"Ceux qui étaient laissés sur le côté, ce sont les plus grands restaurants, ceux qui ont trois ou quatre restaurants, ce sont les hôtels avec beaucoup de salariés. Eux ont droit à cette nouvelle modalité du fonds de solidarité (...) sans aucune limite de salariés. Vous pouvez avoir 200, 300, 400 ou 1000 salariés, vous êtes éligible à ce fonds de solidarité avec un pourcentage du chiffre d'affaires et un plafond d'indemnisation qui a été porté à 200.000 euros par mois", a expliqué Bruno Le Maire.

Les entreprises concernés pourront en revanche conserver l'aide de 10.000 euros du fonds de solidarité si celle-ci est plus avantageuse. Les secteurs les plus affectés par la crise mais toujours ouverts (hôtellerie, évènementiel...) sont également éligibles au dispositif avec une aide minimale représentant 15% de leur chiffre d'affaires si ce dernier a subi une baisse d'au moins 50%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.