ENQUÊTE FRANCEINFO. Mise en examen de Nicolas Sarkozy : dans les coulisses de l'affaire libyenne

ENQUÊTE FRANCEINFO. Mise en examen de Nicolas Sarkozy : dans les coulisses de l'affaire libyenne©MAXPPP

franceinfo, publié le samedi 24 mars 2018 à 12h52

Après deux jours de garde à vue, le 21 mars, Nicolas Sarkozy  a été mis en examen pour "corruption passive", "financement illégal de campagne électorale" et "recel de fonds publics libyens". L'ancien chef de l'État est également placé sous contrôle judiciaire, une première sous la Ve République. Les enquêteurs le soupçonnent d'avoir été destinataire de fonds libyens pour financer sa campagne présidentielle en 2007. 

Les documents libyens

Cette mise en examen est le résultat de cinq années d'investigations. L'enquête a connu une notable accélération après l'arrestation à Londres en janvier 2018 de l'homme d'affaires et "intermédiaire" financier Alexandre Djouhri. Les trois juges d'instruction en charge de l'affaire estiment avoir désormais entre les mains…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
7 commentaires - ENQUÊTE FRANCEINFO. Mise en examen de Nicolas Sarkozy : dans les coulisses de l'affaire libyenne
  • TF1, chaîne privée a dû profiter largement des spots publicitaires qui ont précédé et suivi cette intervention annoncée à grands renforts de communiqués. J'ai moi-même été déçu de ne pas avoir vu cet interview interrompu au moins une fois par un écran publicitaire comme TF1, qui aime le cinéma, le fait plusieurs fois au cours des films qu'elle diffuse.

  • avatar
    lechat  (privé) -

    et celui-ci distribue encore des légions d'honneur quel déshonneur pour celui qui la reçoit .
    (heureusement uniquement dans ses poulaillers)

  • Si le justice consacrait moins de moyen à la chasse au Sarkozy et plus à la chasse aux terroristes la France serait moins dangereuse.

    La justice ne fait pas la chasse aux délinquants,elle les juge!
    Donc aucun rapport!

    C'est bien le reproche que je fais à la justice elle juge en oubliant de condamner.

  • Je regrette infiniment mais, il n'y a aucune raison de minimiser cet épisode.
    Rassurez moi vite.... Cette mise en examen n'augure en rien de la possibilité,
    d'une peine à faire et à subir ? J'ai vu corruption passive !
    C'est bien étonnant de la part d'un excité permanent. RDV dans 5 ans ?

  • quel citoyen aurait pu beneficier de 24 minutes sur TF1 pour pouvoir s'expliquer.Il est donc au dessus du statut de citoyen moyen FACE A LA JUSTICE

    il me semble que sarko a le droit de se defendre publiquement devant la tele vu que ses accusateurs l'accusent publiquement aurait'il moins de droits que ces soit disants journalistes ?posons nous plutot la question de savoir comment mediapart peut savoir pratiquement en meme temps que le principal interresse la mise en garde a vue ce serait bien de connaitre leurs sources .a quand l'obligation aux journalistes de fournir les preuves de ce qu'ils avancent

    N 'aurait-il pas le droit de se défendre.....Alors que mediapart a été informé en temps réel ( fatalement par le judiciaire ) de la garde a vue de Monsieur Sarkozy.......et pour quelles raisons ???

    Afra84 a endossé le rôle d'avocat de l'inculpé Sarkozy ... le talent en moins.

    Et si,au lieu d'attaquer mediapart qui a fait son boulot,on attendait gentiment le jugement des juges?Est ce que tous mis en examen a droit a 30 mn a la TV pour essayer de s'innocenter en vain?

    et caton et craste le role de procureurs et je vous signale que mediapart fait plus que son boulot il accuse publiquement sans aucune preuve alors que il y a 2 jours arfi ecrivait :il y a des preuves accablantes s'il faisait son boulot il dirait :il y a des soupsons mais enfin selon de quel cote on penche on comprend et on pense ce qu'on veut

    et caton et craste le role de procureurs et je vous signale que mediapart fait plus que son boulot il accuse publiquement sans aucune preuve alors que il y a 2 jours arfi ecrivait :il y a des preuves accablantes s'il faisait son boulot il dirait :il y a des soupsons mais enfin selon de quel cote on penche on comprend et on pense ce qu'on veut et encore une chose tous les mis en examen ne sont pas accuses publiquement par un journaliste quand on etale les affaires au grand jour il est normal qu'il y ait la reponse au grand jour meme si ça derange certains

    A ce moment là, n'importe quel mis en examen devrait avoir droit au JT de TF1, chaîne privée qui a dû profiter largement des spots publicitaires qui ont précédé et suivi cette intervention annoncée à grands renforts de communiqués. J'ai moi-même été déçu de ne pas avoir vu cet interview interrompu au moins une fois par un écran publicitaire comme TF1, qui aime le cinéma, le fait plusieurs fois au cours des films qu'elle diffuse.

    Quel citoyen pourrait apporter des spots publicitaires avant et après son intervention à une chaîne privée qui a annoncé cette intervention à grands renforts de ... publicité. Dommage que cet interview n'aie pas été interrompu au moins une fois comme TF1, la chaîne qui aime tant le cinéma, le fait à plusieurs reprises pour les films !