Engie : «On vit un plan social qui ne dit pas son nom»

Engie : «On vit un plan social qui ne dit pas son nom»
Le stand Engie au salon Actionaria à Paris, le 23 novembre.

Libération, publié le vendredi 27 avril 2018 à 07h42

«Harmonie» sur fond de violons. La dernière campagne de com d'Engie, présentée jeudi, fait de ce terme la valeur centrale du groupe de services énergétiques et environnementaux : dans un clip aux accents lyriques, le géant du CAC 40 vante la mobilisation de ses 150 000 collaborateurs pour «un progrès plus harmonieux» au service de la planète et de ses habitants.

Mais à en croire l'intersyndicale qui défend les intérêts des chargés de relation clientèle d'Engie, cette zénitude publicitaire n'est pas vraiment de mise pour les quelque 1 500 opérateurs téléphoniques qui travaillent encore au sein du groupe et pour leurs 3 000 collègues dans les centres d'appels de sous-traitants. «On vit un plan social qui ne dit pas son nom depuis des années : en dix ans, 19 des

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.