"En marche" : la question du départ de Macron "va se poser", estime Le Foll

"En marche" : la question du départ de Macron "va se poser", estime Le Foll
Emmanuel Macron (à gauche) et Stéphane Le Foll à Paris, le 12 février 2016. (Illustration)

Orange avec AFP, publié le dimanche 29 mai 2016 à 16h15

La tension reste palpable entre Emmanuel Macron et ses collègues du gouvernement. Alors que son mouvement a lancé sa campagne de porte-à-porte samedi, la question de son départ du gouvernement "va se poser", a estimé dimanche 29 mai le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, sur France 3.

A la question: "Est-ce que s'il veut continuer son mouvement il doit quitter le gouvernement?", le porte-parole du gouvernement a répondu: "je pense que c'est à lui que la question va se poser, c'est certain".

"Il y a une action gouvernementale dans un moment difficile où il faut qu'il y ait une conférence forte. A partir de là, chacun dans ce gouvernement assume la responsabilité de défendre ce qui est fait, ce qui est choisi", a-t-il expliqué. "Moi je souhaite qu'il reste au gouvernement, parce que c'est quelqu'un qui a des qualités (...) mais en même temps, la question lui sera posée", a-t-il conclu.


"En marche", le mouvement lancé le 6 avril par Emmanuel Macron, a débuté samedi sa campagne de porte-à-porte, dont l'objectif est de consulter 100.000 personnes d'ici juillet et de livrer un "diagnostic" après l'été.

Le lancement de ce porte-à-porte a valu à M. Macron de nouvelles piques du Premier ministre, Manuel Valls, qui l'a rappelé samedi dans Le Parisien à son devoir de "loyauté" à l'égard du gouvernement: "c'est bien de faire du porte-à-porte. Que tout le monde fasse du porte-à-porte, mais dans les heures où on n'est pas ministre!".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.