EN DIRECT. Suivez la journée de mobilisation contre la réforme du code du travail

EN DIRECT. Suivez la journée de mobilisation contre la réforme du code du travail
Jean-Luc Mélenchon manifestait à Marseille pour la journée de mobilisation contre la réforme du code du travail le 12 septembre 2017.
A lire aussi

AFP, publié le mardi 12 septembre 2017 à 16h20

Plusieurs dizaines de milliers de manifestants sont descendus dans la rue, mardi 12 septembre, contre la réforme du code du travail. Il y avait 24.000 personnes à Paris selon la préfecture de police, 60.000 selon la CGT. Le cortège parisien a été émaillé de violences et trois personnes ont été interpellées.



À l'origine de l'appel : la CGT, aux côtés de la FSU, de Solidaires et de l'Unef.
Plafonnement des indemnités prudhommales, fusion des instances représentatives du personnel dans les entreprises, réforme du compte pénibilité, place accrue à l'accord d'entreprise : les ordonnances reprennent plusieurs promesses de campagne d'Emmanuel Macron.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
409 commentaires - EN DIRECT. Suivez la journée de mobilisation contre la réforme du code du travail
  • beau succès! il y avait plus de monde au stade de France que dans la rue !.Un hasard?

  • Ma première réflexion étant parue:
    " On ne peut pas aider le salarié en accablant l'employeur",
    je vais me risquer à la deuxième:
    On ne peut pas soutenir la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.

    Attention Lepicvert, vous critiquez la pensee unique de gauche. Blasphème !!!!

  • et orange affilié a macron met melenchon en photo alors que la manifestation est organisee par les syndicats et comme d habitude les policiers laissent agir les casseurs pour discréditer la manif et les ignares de francais marchent a fond en accusant les organisateurs a croire que c est le gouvernement qui donne les ordres de laisser faire et quand a fariette qui dit que c est nous qui payons on paie bien pour macron et ses 26000 euros (c est a dire 16 millions de centimes )pour son maquillage en 2 mois la ca vous va vous ne trouvez rien a dire ???????

  • Les casseurs c'est comme les terroristes ils sont téléguidés , tous ceux qui sont contre et pour la Loi du Travail qu'ils travaillent gratuitement . Non certaines personnes n'ont pas compris que le salarié devient un Punching ball , il ne peut même plus se défendre aux Prud'Hommes , la précarité est voulu , les accords signés, le traité Européen vous a coincé, ils ne peuvent plus faire marche arrière, les délocalisations font parties de cet accord . Tant pis pour vous. Comme la dette tout est fait pour étouffer le citoyen.

    Moi j'ai plutôt l'impression que la précarité des salariés du privé, c'est la gauche avec la CGT qui l'ont construite méthodiquement en cassant notre industrie.

  • On ne peut pas aider le salarié en accablant l'employeur.