EN DIRECT. Emmanuel Macron lance sa nouvelle police

EN DIRECT. Emmanuel Macron lance sa nouvelle police©Source BFMTV

Source BFMTV, publié le mercredi 18 octobre 2017 à 15h08

Qu'est-ce que la police du quotidien défendue par le chef de l'Etat ? Emmanuel Macron présente les contours de cette mesure ce mercredi devant les forces de sécurité.

Lors de son premier discours consacré à la sécurité, Emmanuel Macron doit dévoiler ce mercredi devant les forces de police et de gendarmerie les contours de ses propositions en la matière.

Parmi les mesures annoncées très tôt pendant la campagne, celle de créer une "police de sécurité du quotidien" (PSQ). Le gouvernement promet qu'elle ne sera pas identique à la police de proximité, symbole de la politique sécuritaire de Lionel Jospin, supprimée par Nicolas Sarkozy en 2003. Mais cette nouvelle branche a des contours encore flous.



Une concertation doit être menée d'ici à la fin de l'année par le ministre de l'Intérieur, qui a annoncé une mise en place de la PSQ début 2018, après avoir d'abord évoqué "la fin de l'année". Elle sera dans un premier temps expérimentée dans une quinzaine de villes. Une trentaine se sont déjà portées candidates, dont Lille, Grenoble, Toulouse, ou encore Saint-Denis et Aulnay-sous-Bois, en région parisienne.

"Il y aura une expérimentation sur une quinzaine de sites qui couvriront un large panel de situations parce que le territoire, les quartiers, les villes de délinquance, selon les bassins géographiques, ne sont pas les mêmes. Nous nous attacherons à tester le dispositif dans différentes situations opérationnelles", détaillait le directeur général de la police nationale (DGPN) sur Europe 1 début octobre.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
91 commentaires - EN DIRECT. Emmanuel Macron lance sa nouvelle police
  • je ne vois pas en quoi la nouvelle police macronesque ferait mieux que les précédentes...le problème est ailleurs mail il faut du courage pour l'admettre.

  • Elle ne servira à rien.
    Dans des zones où les pompiers sont caillassés, on ne va certainement pas respecter la police.
    Le frère de Merah a expliqué pourquoi, la haine de la France suite à la colonisation.
    Dans cette attitude, qui semble transmise de génération en génération, la France doit payer et il n'y a aucun devoir vis-à-vis de la nation et tout ce qui la représente, raison pour laquelle, si un gars des cités est blessé ou tué, même si c'est un malfrat, la cité sera derrière, on l'a déjà constaté.
    Que le gouvernement diligente une enquête si il a des doutes, précarité sociale, plus ce passé, ainsi qu'une religion différente, tous les ingrédients, une bombe et ce pas cette nouvelle police qui va la désamorcer.

  • Rajouter 100 000 policiers de plus pendant que vous y êtes . Le problème restera entier . Ce n'est pas un problème de proximité ,mais uniquement l'application stricte de la Loi et des peines qui sont prévues .Depuis quarante ans les politiques se voilent les yeux . Ils ont même inventé de belles expressions pour la qualification de délits .Quel bon mot que de déclarer ces voyous qui se livrent à des "incivilités" en saccageant une entrée d'immeuble . Je regrette ils s'agit là au terme de la Loi de "Dégradation volontaire" .Continuer a vouloir nous prendre pour des andouilles . La police est le dernier rempart de protection des populations, le rempart se fissure . Les stratèges des ministères ne revêtirons pas l'uniforme pour nous . Au fait tout ces gens qui décident de l'emploi des forces de l'ordre on t'ils été une fois sur le terrain subir les outrances des voyous . Trop de commissaires d'unité ne pensent qu'à leur carrière . Pourvu qu'il m'arrive rien ." Ne faites pas de vagues" "nous n'y pouvons rien c'est un problèmes de société" nous déclarent -ils . Soyez présents avec les B.A.C ou autres gardiens de la Paix surtout la nuit .Subissez ,les invectives ,crachats , les insultes et menaces sur vos familles . Adressez vous au magistrats pour relater les faits . Vous serez rassurés des sanctions appliquées . Mieux contactez les syndicats ,comme vous ils ne sont pas sur le terrain .Pourtant qu'est ce qu'il sont bavards et prolixes sur tous les sujets . Dommage qu'ils n'ai pas le même tableau d'avancement au mérite . Pauvre France ....pays des droits des hommes ,(sauf des représentants de la Loi ). Continuer ainsi .......

  • rien de concret dans son discours....toujours pareil des bla bla bla il est complètement a coté de la plaque!!! rien ne changera... si une chose,c'est encore nous qui allons payer !! .il y aura toujours autant de délinquance car le problème est : tant que l'on appliquera pas la loi... que les préfets et juges relâcherons les délinquants le lendemain de leur arrestation!! tout ça est de l'enfumage.

  • "sa nouvelle police"...comme si ça lui appartenait!...