En déplacement en Algérie, Emmanuel Macron refuse d'être "otage du passé"

En déplacement en Algérie, Emmanuel Macron refuse d'être "otage du passé"©LUDOVIC MARIN / AFP
A lire aussi

franceinfo, publié le jeudi 07 décembre 2017 à 12h55

C'était sa première visite en Algérie depuis son arrivée à la présidence de la République : Emmanuel Macron a passé la journée à Alger, mercredi 6 décembre. Candidat, il avait qualifié la colonisation de "crime contre l'humanité". Mercredi, sa ligne était toutefois "ni déni, ni repentance" : "Je refuse d'être l'otage du passé", a-t-il ainsi déclaré. Pour permettre au passé de passer, justement, il annonce que la France restituera à l'Algérie des crânes de combattants algériens décapités par les troupes coloniales au 19e siècle. Il attend en retour qu'Alger fasse des efforts pour que les Français nés en Algérie, notamment les harkis et leurs familles, puissent y retourner s'ils le souhaitent.

"Mais vous n'avez jamais connu la colonisation !"

Sa visite à…

Lire la suite sur Franceinfo

 
2 commentaires - En déplacement en Algérie, Emmanuel Macron refuse d'être "otage du passé"
  • l'Algerie est un pays riche avec un PIB le plus élevé d'Afrique du Nord avec un taux de croissance double du notre avec des réserves de pétrole et de gaz importantes même si les prix ont baissé une agriculture qui pourrait être plus performante, le souci c'est la croissance de la population +50% en 25 ans la bas du travail il pourrait y en avoir plus et ça éviterait de demander des visas

  • très bien : il faut que les choses soient dites, haut et fort! A bas les omertas!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]