En cas de victoire, Nicolas Sakozy remplacera les hauts fonctionnaires dès son arrivée

En cas de victoire, Nicolas Sakozy remplacera les hauts fonctionnaires dès son arrivée
Nicolas Sarkozy aux Sables-d'Olonne, le 1er octobre 2016. Il a assuré le 4 octobre 2016 qu'il remplacerait la haute administration en cas de victoire en 2017.

, publié le mercredi 05 octobre 2016 à 16h40

Nicolas Sarkozy annonce la couleur. S'il est élu en 2017, il remplacera une trentaine de hauts fonctionnaires dès son arrivée, a assuré lundi 4 octobre l'ancien président, lors d'une visite en Alsace, rapporte le Figaro.

Le nouveau gouvernement changerait "30 à 35 directeurs d'administration centrale dès (son) arrivée", a déclaré Nicolas Sarkozy, qui s'inspire du "spoil system" à l'américaine.

Ce "système" consiste" a remplacer les fonctionnaires clés par des personnes proches politiquement du parti qui vient de remporter des élections, voire partisanes, pour s'assurer leur loyauté et fluidifier la gouvernance. "On va m'accuser de 'spoil system'. Les accusations, je m'en moque !", a prévenu le candidat à la primaire de la droite et du centre.

"Ce n'est pas possible d'avoir un combat d'arrière-garde dans l'administration centrale qui ne partage pas les avis de la majorité", a estimé Nicolas Sarkozy. "Le président décide, la majorité vote et derrière ça casse ?" s'est-il également interrogé. "Vous ne pouvez pas avoir un directeur du budget qui ne partage pas la politique fiscale de la France, vous ne pouvez pas avoir un directeur du Trésor qui n'est pas convaincu par la politique économique de la France, nous ne pouvez pas avoir un directeur des affaires judiciaires qui n'est pas convaincu de la politique pénale de la France", a martelé Nicolas Sarkozy.

"Donc, on change ! Je préfère la franchise de ce changement plutôt que le scandale de toutes ces nominations nauséabondes, les combines, le président du CSA... Terminé!" a-t-il encore dit. L'ancien président a tout de même tenu a nuancer ses propos : "Ca ne veut pas dire que tous devront être membre des Républicains. Mais ils devront adhérer aux objectifs d'une politique voulue par les Français parce que sortie des urnes".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.