Emprisonné en mars, l'ex-sénateur Joseph Castelli remis en liberté

Emprisonné en mars, l'ex-sénateur Joseph Castelli remis en liberté
Joseph Castelli, en 2014

publié le jeudi 03 juin 2021 à 13h10

L'ancien élu a défendu sa remise en liberté en mettant en avant des garanties de présentation et ses problèmes de santé.

L'ex-sénateur Joseph Castelli, condamné en mars à 3 ans de prison ferme et emprisonné, a été libéré jeudi, la cour d'appel de Bastia ayant approuvé sa demande de mise en liberté, a-t-on appris auprès du parquet général.

Condamné par le tribunal correctionnel de Bastia à 4 ans de prison dont un an avec sursis, à 100.000 euros d'amende et à la confiscation de sa villa pour trafic d'influence passif et faux du fait de l'existence d'un "système de fausses facturations" visant à dissimuler le financement de cette maison, M. Castelli avait été emprisonné le 20 avril au centre pénitentiaire de Borgo.

M.

Castelli, qui niait les faits reprochés, a fait appel du jugement du tribunal et a déposé une demande de remise en liberté devant la chambre correctionnelle de la cour d'appel qui l'a entendu mercredi. "C'est une décision juste et ce d'autant que le parquet aussi bien au début de l'information que lors des débats devant le tribunal correctionnel n'avait jamais demandé l'incarcération de M. Castelli", a déclaré à l'AFP son avocat Jean-Louis Seatelli. 

M. Castelli a été placé sous contrôle judiciaire avec obligation d'informer la cour préalablement à tout déplacement au-delà du territoire national métropolitain, a précisé à l'AFP le parquet général.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.