Emplois présumés fictifs : François Bayrou vers une mise en examen

Emplois présumés fictifs : François Bayrou vers une mise en examen
François Bayrou, le 30 septembre 2019, à Paris

, publié le mardi 05 novembre 2019 à 18h51

Le président du MoDem, ainsi que les anciennes ministres Marielle de Sarnez et Sylvie Goulard, font l'objet d'une enquête sur des postes d'assistants d'eurodéputés. "C'est la suite logique de la procédure", commente François Bayrou, estimant ces accusations "infondées".

François Bayrou, Marielle de Sarnez et Sylvie Goulard sont convoqués en décembre en vue d'une éventuelle mise en examen dans l'affaire des emplois présumés fictifs des assistants d'europarlementaires MoDem.

Au total, une quinzaine de personnes (eurodéputés, assistants parlementaires et cadres du parti) ont été convoquées par les juges du pôle financier du tribunal de Paris, qui enquêtent depuis juillet 2017 sur cette affaire, ont précisé ces sources, confirmant une information du Monde.



Dans les colonnes de Sud-Ouest, François Bayrou a réagi à la convocation des juges : "C'est la première fois que nous allons voir les juges, c'est la suite logique de la procédure", dit-il, précisant avoir "rapidement l'intention de montrer que ces accusations sont infondées. La réalité le prouvera".



Le président du MoDem a par ailleurs évoqué ses anciens contacts avec la justice : "Il m'est déjà arrivé dans ma vie d'être mis en examen et d'être complètement blanchi. Je n'ai pas de doute sur le fait que la justice est faite pour ça, pour laver des accusations qui sont sans lien avec la réalité", ajoute t-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.