Emplois fictifs au Parlement européen : Jean-Marie Le Pen a refusé de recevoir les policiers

Emplois fictifs au Parlement européen : Jean-Marie Le Pen a refusé de recevoir les policiers©MICHEL STOUPAK / NURPHOTO

franceinfo, publié le dimanche 22 juillet 2018 à 13h48

Jean-Marie Le Pen a fait valoir son immunité d'eurodéputé pour ne pas recevoir des policiers anti-corruption qui voulaient l'entendre le 21 juin sur l'affaire des emplois présumés fictifs du Rasseblement National (ex-FN) au Parlement européen. 

"Tout était en place pour les recevoir, mais le comportement des autorités policières a été tellement arrogant que Jean-Marie Le Pen ne l'a pas admis et les a renvoyées, dans le cadre de son immunité parlementaire", a déclaré, dimanche 22 juillet, à l'AFP son conseiller Lorrain de Saint Affrique, confirmant une information du Journal du Dimanche. 

Les policiers de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) voulaient entendre l'eurodéputé et ancien président du Front

Lire la suite sur Franceinfo

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU