Emploi : le gouvernement dévoile son projet pour l'apprentissage

Emploi : le gouvernement dévoile son projet pour l'apprentissage©PHILIPPE HUGUEN / AFP
A lire aussi

franceinfo, publié le samedi 10 février 2018 à 00h10

Réparer une fuite d'eau : une nouvelle corde à son arc. Il a déjà deux CAP : maçon, et carreleur. Mais aujourd'hui, Benjamin Françoise se lance dans la plomberie. À 23 ans, il n'hésite pas à choisir l'apprentissage. Pour encourager les vocations, le gouvernement annonce des mesures financières : 30 euros nets par mois sur les salaires des moins de 20 ans, et à partir de 18 ans, une aide de 500 euros pour passer son permis de conduire. Indispensable pour notre apprenti.

L'âge limite repoussé à 30 ans au lieu de 26

Autre annonce du gouvernement : repousser l'âge limite de l'apprentissage à 30 ans, contre 26 aujourd'hui. Une mesure très attendue par ce patron. Aujourd'hui, Robin Pelletier cherche des jeunes motivés avec de vraies compétences. Mais l'un des principaux…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
11 commentaires - Emploi : le gouvernement dévoile son projet pour l'apprentissage
  • La nouveauté, et de plus en plus, des jeunes ayant fait des études, reviennent aux travaux manuels, et prennent la place des petits jeunes pas assez instruits.

  • J'ose espérer que ce plan na pas été conçu par des politiques ou des grands patrons sinon ce sera un fiasco

  • J'ose espérer que ce plan na pas été conçu par des politiques ou des grands patrons sinon ce sera un fiasco

  • J' ai l'impression que le gouvernement découvre l' apprentissage. Mais celui-ci existe depuis des siècles. Il y a moins de 50 ans les jeunes de 14 ans faisaient 3 ans d'apprentissage pour apprendre un métier, après cette période il; devenait ouvrier et ensuite évoluait tout au long de leur carrière. Depuis 1970 environ il débute à 16 ans ce qui n'a rien d'anormal, les études étant plus longues. Ce qu'il faudrait c'est que les rémunérations des métiers manuels soient plus élevées car si les jeunes s'en sont détournés c'est notamment dû à la faiblesse des salaires surtout en comparant avec ceux du secteur tertiaire.

    Vous avez raison, l'apprentissage a toujours existé. Mais ce sont les parents, les premiers, qui l'ont déprécié auprès de leurs enfants, ( ce n'était pas assez bien pour leurs progénitures de travailler de leur mains), ensuite les enseignants, qui, dès qu'on leur annonçait choisir une filière d'apprentissage, essayaient de vous en dissuader, et ne s'occupaient plus de vous .
    Et bien entendu, il faut revaloriser tous ces métiers dans les têtes et financièrement !

  • apprendre c'est tout au long de la vie, encore faut t'il qu'il y est débouchés et possibilités de carrière, c'est loin d'être le cas, l'on robotise partout, le patronat réduit la durée des carrières pour mieux diviser, et moins payer.
    Cette idée , loin d'être nouvelle,apparaît à chaque gouvernement, l'on voit ou cela conduit ????? c'est que dalle.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]