Emmanuelle Wargon lance l'Observatoire des impayés de loyers pour lutter contre les expulsions

Emmanuelle Wargon lance l'Observatoire des impayés de loyers pour lutter contre les expulsions
La trêve hivernale est en vigueur du 1er novembre 2020 au 31 mars 2021

, publié le lundi 16 novembre 2020 à 20h34

La ministre déléguée au Logement Emmanuelle Wargon, a lancé ce lundi, l'Observatoire des impayés de loyer. Le but est de connaître précisément l'évolution des impayés et de venir en aide aux ménages en difficulté.

Alors que la trêve hivernale est entrée en vigueur depuis le 1er novembre, élus et associatifs étaient réunis ce lundi 16 pour lancer l'Observatoire des impayés de loyers.

L'annonce a été faite par Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement. Ce nouvel organisme doit se réunir tous les mois. Il s'agit d'avoir un organisme officiel qui recense les impayés de loyers et permette de comptabiliser le phénomène. Jusqu'à présent, aucun organisme officiel ne recensait ces données dispersées entre bailleurs privés, associations, logements sociaux...



"Nous savons que certains Français risquent d'avoir des difficultés à faire face à leurs charges, à commencer par leur loyer", a déclaré Emmanuelle Wargon ce lundi sur la chaîne Public Sénat. "Nous avons beaucoup d'associations qui nous disent nous sentons quelque chose, mais nous n'avons pas de données consolidées", a ajouté la ministre déléguée au Logement. "Avoir des données, cela permettra d'agir", a-t-elle assuré.

Une fois ces chiffres rassemblés, la ministre déléguée au Logement veut savoir si les multiples aides en place "suffisent". Ou bien "est-ce qu'il faut créer une aide supplémentaire", s'interroge-t-elle. "Auquel cas j'y suis favorable", a conclu Emmanuelle Wargon.


Des équipes mobiles de travailleurs sociaux vont être déployées à partir de janvier pour aller à la rencontre des locataires les aider dans leurs démarches, précise le journal La Croix. En outre, le député Nicolas Démoulin (LREM) a été chargé de faire des propositions pour la sortie de la trêve hivernale prévue le 31 mars 2021 afin de diminuer le nombre d'expulsions locatives.

Selon une étude SeLoger/Observatoire du Moral Immobilier (OMI) réalisée en avril 2020, près d'un locataire sur cinq craignait de ne pas pouvoir payer son loyer. Côté propriétaires, plus d'un sur trois redoutait que son locataire ne soit pas en mesure de lui régler son loyer.

La Fondation Abbé Pierre sceptique

Pour la fondation Abbé Pierre qui a mis en place un "fonds d'aide pour les impayés", les différentes mesures avancées par l'Etat (aide exceptionnelle aux impayés de logement via Action logement ou aide exceptionnelle de solidarité aux ménages les plus précaires) "ne couvriront pas l'ensemble des besoins".

La France devrait dépasser les dix millions de pauvres selon le rapport annuel du Secours catholique publié la semaine dernière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.