Emmanuel Macron, un an de présidence et de déplacements

Emmanuel Macron, un an de présidence et de déplacements
Emmanuel Macron à l'aéroport de Sydney le 3 mai 2018.

leparisien.fr, publié le jeudi 10 mai 2018 à 18h23

Durant la première année de son quinquennat, beaucoup ont relevé l'hyperactivité du président en matière de voyages. Mais la critique est un peu rapide.

Hyperactif, le président Macron ? Jamais en France ? « Il voit le monde du ciel », lui a reproché le patron de la CGT Philippe Martinez alors qu'Emmanuel Macron était en Australie le 1er mai. Photo souvenir en Inde, visite d'Etat aux Etats-Unis, le président a parfois donné l'impression d'être partout sauf en France. Au terme d'une année de présidence, Emmanuel Macron n'a pourtant, selon nos calculs, pas plus la bougeotte que son prédécesseur.

L'actuel chef de l'Etat a effectué en douze mois 41 déplacements à l'étranger, dans 28 pays différents. A la même période, François Hollande s'était rendu dans 26 pays, au cours de 42 déplacements. Alors pourquoi cette sensation d'absence ? Parce qu'Emmanuel Macron prend son temps lors de ses voyages. Au total, le président a passé 68 jours hors de France en un an, contre 52 pour François Hollande.

Allemagne et Belgique en tête de tableau

Signe de l'amitié et de l'importance du lien franco-allemand, Emmanuel Macron s'est déjà rendu six fois à Berlin, soit deux voyages de plus que François Hollande, pourtant proche de la chancelière allemande.

Son successeur, qui veut « refonder » l'Europe, et la « réenchanter », a donc multiplié les voyages chez les 27. Dans le haut du tableau des destinations prisées d'Emmanuel Macron il y a évidemment la capitale belge, en raison de la présence du Conseil européen. Il s'est également rendu en Estonie, en Italie, ainsi qu'en Angleterre, avec à chaque fois, d'importants discours sur les questions européennes. Au total, Emmanuel Macron aura effectué 20 déplacements sur ce continent.

Le président a également ciblé d'autres pays. Jeune chef d'Etat, Emmanuel Macron a voulu montrer sa « stature internationale » dès les premiers mois de son mandat, comme il l'avait fait lors de sa campagne. Proche du monde de l'entreprise, il a notamment choyé ses partenaires commerciaux lors de ses déplacements, avec des voyages en Chine, en Inde et évidemment aux Etats-Unis, avec une visite d'Etat, la première d'un dirigeant depuis l'élection de Donald Trump.

/LP/Infographie

Et la France dans tout ça ?

Le président français s'est également offert une « tournée » africaine. François Hollande contraint par les différents engagements militaires de la France en Afrique, s'y était surtout rendu comme chef des Armées. Emmanuel Macron a lui tenté de redorer l'image et l'influence françaises sur le continent africain.

A la fin de son mandat, Hollande avait fait au total 221 déplacements à l'étranger, selon nos calculs. Soit 23 % de plus que les 167 voyages comptabilisés par Le Monde sous Nicolas Sarkozy (167). Il reste encore quatre ans à Emmanuel Macron pour égaler ou battre ces chiffres.

Et en France alors ? Le président a-t-il vraiment délaissé son pays au profit de l'international ? Emmanuel Macron a passé 132 jours uniquement à Paris, mais a multiplié les déplacements hors de la capitale. Là encore, il égale son prédécesseur avec 42 déplacements dans les départements, hors Paris, contre 43 pour François Hollande.

/LP/Infographie

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.