VIDÉO. Emmanuel Macron sort du silence sur l'affaire Benalla : "Le seul responsable, c'est moi"

VIDÉO. Emmanuel Macron sort du silence sur l'affaire Benalla : "Le seul responsable, c'est moi"
Emmanuel Macron, le 17 juillet 2018, à Paris

, publié le mardi 24 juillet 2018 à 21h30

Le président de la République, Emmanuel Macron, est sorti de son silence mardi soir devant les parlementaires de la majorité gouvernementale.

Sa sortie était guettée, elle est arrivée. Six jours après la révélation des vidéos montrant Alexandre Benalla malmener deux personnes en marge des manifestations du 1er mai, Emmanuel Macron s'est exprimé au sujet de la désormais "affaire" qui ébranle l'exécutif.

Devant les parlementaires de la République en marche, le chef de l'État a pris la parole pour rameuter ses troupes.

"Ce n'est pas la République des fusibles, la République de la haine" a t-il lancé, après une nouvelle journée animée d'auditions devant la commission d'enquête parlementaire. Le directeur de cabinet Patrick Strzoda est ainsi passé sur le grill, tandis que le Premier ministre Édouard Philippe a essuyé le feu des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

Le responsable? "Qu'ils viennent le chercher !"

"On ne peut pas être chef que par beau temps. S'ils veulent un responsable, il est devant vous. Qu'ils viennent le chercher. Je réponds au peuple français", a lancé le président de la République, dans la soirée de mardi 24 juillet.

"C'est moi qui ai fait confiance à Alexandre Benalla. C'est moi qui ai confirmé la sanction", a expliqué le patron de l'exécutif devant le parterre de députés, dont celui du Haut-Rhin Bruno Fuchs, qui a relayé les propos du président en exercice. Emmanuel Macron explique également avoir ressenti les actes de son collaborateur comme une "trahison".





Auditionné par la commission d'enquête du parlement, le directeur de cabinet du chef de l'État, Patrick Strzoda, avait auparavant indiqué avoir pris "seul, en (son) âme et conscience" la décision de sanctionner Alexandre Benalla en le suspendant 15 jours et en le rétrogradant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.