Emmanuel Macron s'octroie les services de deux nouveaux conseillers

Emmanuel Macron s'octroie les services de deux nouveaux conseillers
L'ancien porte-parole de la campagne de François Fillon en 2017, Thierry Solère.

, publié le dimanche 22 novembre 2020 à 19h39

Thierry Solère et Stéphane Séjourné ont confirmé que leur rôle de conseil politique auprès d'Emmanuel Macron allait être renforcé.

Dans l'ombre du président depuis de nombreux mois, le député LREM des Hauts-de-Seine Thierry Solère et le député européen LREM Stéphane Séjourné, vont progressivement être mis en lumière. Leur rôle de conseil politique auprès du président Emmanuel Macron va être renforcé, ont-ils indiqué l'un et l'autre dimanche 22 novembre à l'AFP.


"Cela fait un certain temps que j'exerce ce rôle politique auprès du président, cela n'est en rien institutionnel", a expliqué Stéphane Séjourné, qui sera "présent dans certaines réunions" et "un peu plus présent dans les dîners de la majorité".

"En tant que député, je n'ai évidemment aucune fonction à l'Elysée", a déclaré pour sa part Thierry Solère, "mais j'ai depuis trois ans un rôle politique. On va avoir un rôle politique renforcé auprès du chef de l'Etat dans cette nouvelle organisation".

Les arrivées des deux élus suivent notamment le départ, à la rentrée dernière, du conseiller spécial Philippe Grangeon et du conseiller en communication Joseph Zimet -ce dernier s'étant vu remplacer par Clément Leonarduzzi, ancien président de Publicis Consultants. Stéphane Séjourné, ancien proche collaborateur d'Emmanuel Macron, a été élu au Parlement européen en 2019.

Poursuivi pour fraude fiscale, détournement de fonds publics...

Thierry Solère, député depuis 2012, a quitté l'UMP pour rejoindre LREM. Il avait été porte-parole de la campagne présidentielle de François Fillon, fonction dont il avait démissionné en mars 2017. Ce proche de l'ancien Premier ministre Edouard Philippe a été mis en examen en octobre 2019 pour fraude fiscale, détournement de fonds publics et trafic d'influence passif, des faits qu'il a toujours niés. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.