Emmanuel Macron redevient populaire (BVA - Orange - La Tribune)

Emmanuel Macron redevient populaire (BVA - Orange - La Tribune)
Le président de la République Emmanuel Macron le 12 décembre 2017 au palais de l'Élysée, à Paris.

BVA -Orange, publié le mercredi 20 décembre 2017 à 05h00

SONDAGE. L'inversion de la courbe de popularité se confirme pour le chef de l'État.

Il est apprécié par une majorité de Français (52%, à égalité avec le Premier ministre Édouard Philippe), selon la dernière vague du baromètre BVA pour Orange et La Tribune, mercredi 20 décembre*.

publié par Orange-actu

La cote de popularité d'Emmanuel Macron progresse pour le deuxième mois consécutif et redevient majoritaire. Cinquante-deux pour cent des Français ont une bonne opinion du président, contre 45% qui en ont une mauvaise. Sa cote de popularité enregistre une hausse de 6 points par rapport à novembre, et de 10 points par rapport à octobre.

• Pourquoi ce rebond ?

Les réponses spontanées données par les personnes qui ont une bonne opinion d'Emmanuel Macron éclairent les raisons pour lesquelles le Président est apprécié :
- Sa détermination, son volontarisme, son dynamisme, son efficacité sont des mots qui reviennent fréquemment.
- Le respect de ses promesses de campagne et le fait d'être perçu comme un président mettant en œuvre des réformes nécessaires sont mentionnés par ceux qui l'apprécient.
- Son action à l'international (place de la France dans le monde) est particulièrement mentionnée ce mois-ci.
- Enfin, certains commentaires soulignent le fait qu'il incarne voire "réhausse" la fonction présidentielle, en le comparant parfois avec ses prédécesseurs.

• Où gagne-t-il des points ?

Emmanuel Macron consolide sa popularité auprès des personnes âgées de 65 ans et plus, des cadres et des catégories bénéficiant des hauts revenus. Mais il parvient également à restaurer la confiance d'une partie des catégories qui avaient le plus "décroché" à la fin de l'été, notamment les jeunes (53%; +14) et les catégories populaires (44%; +13), même si sa popularité reste toujours minoritaire chez ces derniers.
Sur le plan politique, Emmanuel Macron consolide les points acquis le mois dernier auprès des sympathisants de droite et retrouve la confiance de plus en plus de sympathisants PS (62%; +5 depuis novembre, +12 depuis octobre).

• Quels sont les populations critiques et les reproches formulés ?

Emmanuel Macron demeure en revanche toujours aussi impopulaire chez les sympathisants de partis situés à la gauche du PS (19% +8) et chez les sympathisants FN (35%; +14 points).
Les personnes qui en ont une mauvaise opinion lui reprochent surtout d'être le "président des riches" et de "mettre à mal le modèle social français". Ils dénoncent également son mépris et le fait qu'il fasse trop de communication.

• Édouard Philippe voit également sa cote de popularité grimper

Dans le sillage du président de la République, le Premier ministre enregistre également un regain de bonnes opinions à son égard pour le deuxième mois consécutif (52%, +2).
Parmi les ministres du gouvernement, on note la bonne position de Jean-Michel Blanquer (Éducation), qui se hisse à la sixième place de notre palmarès (29%; +4).

• À droite, la cote de Laurent Wauquiez progresse

Après son élection à la tête du parti les Républicains (LR), la cote d'influence du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes auprès des sympathisants de ce parti augmente de 6 points (62%). Il devance nettement Valérie Pécresse (50%; -4) et Xavier Bertrand (47%; -11), mais reste distancé par François Baroin (75%; +4).

* Enquête réalisée auprès d'un échantillon de Français recrutés par téléphone puis interrogés par Internet du 18 au 19 décembre 2017. Échantillon de 1.199 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille et profession de l'interviewé après stratification par région et catégorie d'agglomération.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU