Emmanuel Macron "profite de sa fonction" pour faire campagne pour les régionales, dénonce Marine Le Pen

Emmanuel Macron "profite de sa fonction" pour faire campagne pour les régionales, dénonce Marine Le Pen
La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen à Saint-Chamond (Loire), le 3 juin 2021.

publié le jeudi 03 juin 2021 à 21h58

La présidente du Rassemblement national a pointé jeudi 3 juin le calendrier de la tournée française du chef de l'Etat, qui coïncide avec celui des élections régionales.

"Le hasard a bon dos", estime Marine Le Pen. Alors qu'Emmanuel Macron a entamé cette semaine une tournée "au contact des Français" pour "prendre le pouls", la présidente du Rassemblement nationale a dénoncé une campagne déguisée, à quelques semaines seulement des élections régionales. 



"Est-ce qu'il y a une seule personne en France qui n'a pas compris qu'Emmanuel Macron profite de sa fonction de président de la République pour faire la campagne des régionales ?", a déclaré jeudi 3 juin devant la presse la députée du Pas-de-Calais, en déplacement à Saint-Chamond (Loire) pour soutenir les candidats de son parti en Auvergne-Rhône-Alpes. "Je veux bien croire au hasard mais que l'intégralité de ses déplacements s'effectuent dans les trois dernières semaines avant les élections régionales, je crois vraiment que là, le hasard a bon dos", a-t-elle poursuivi.

Au même moment, Emmanuel Macron effectuait un déplacement dans le Lot où il a évoqué le "sentiment d'insécurité" des Français. Marine Le Pen a qualifié ces propos d'"éclair tardif de lucidité".

Au côté du candidat RN à la présidence de la région Andréa Kotarac, Marine Le Pen est allée, sous quelques huées, à la rencontre de commerçants dans le centre de Saint-Chamond, ville de 35.000 habitants dont un des policiers a été gravement blessé à la tête mi-mai lors d'une intervention dans la commune voisine de Rive-de-Gier. "Il n'y a plus un seul endroit où il y ait de bulle préservée. Quelle que soit la taille des villes - des métropoles aux villes moyennes et jusqu'au plus petit village - (...) il y a le problème de l'insécurité qui s'insinue absolument partout".

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.