Emmanuel Macron : "La colonisation est un crime contre l'humanité"

Emmanuel Macron : "La colonisation est un crime contre l'humanité"
Emmanuel Macron, à Alger, le 14 février 2017

Orange avec AFP, publié le mercredi 15 février 2017 à 13h50

C'est ce qui s'appelle une correction. En déplacement en Algérie, Emmanuel Macron a accordé un entretien à la chaîne privée Echorouk News, où il revient sur une interview publiée dans Le Point en novembre 2016, où il évoquait des "éléments de civilisation" apportés par la colonisation française.

Trois mois après, le candidat à l'élection présidentielle regrette des propos "sortis de leur contexte". "Il est impossible de faire la glorification de la colonisation", estime l'ancien ministre de l'Économie, qui explique l'avoir "toujours" considérée comme un "acte de barbarie".

"La colonisation fait partie de l'histoire française, c'est un crime contre l'humanité, une vraie barbarie. Ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l'égard de celles et ceux vers lesquels nous avons commis ces gestes", reconnait-il à l'égard des personnes qui auraient pu lire "ses propos comme niant la barbarie". "En même temps, il ne faut pas balayer tout ce passé", tempère t-il cependant, citant la formule "La France a installé les droits de l'homme en Algérie, mais elle a oublié de les lire".

MACRON VEUT ÉVITER LA "CULTURE DE LA CULPABILISATION"

Rappelant la situation des "pieds noirs", le fondateur d'du mouvement "En marche" poursuit : "Il y a eu des crimes terribles mais je ne veux pas qu'on tombe tout en reconnaissant ce crime sur la culture de la culpabilisation sur laquelle on ne construit rien". "Il y a des femmes et des hommes qui ont voulu faire une autre histoire. Ils ont échoué, mais il y en a eu".


Lors de sa visite en Algérie, Emmanuel Macron a envoyé mardi des messages de "réconciliation", rendant notamment hommage à l'acteur Roger Hanin, né et enterré à Alger.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.