Emmanuel Macron : "Je me sens maire de la commune France"

Emmanuel Macron : "Je me sens maire de la commune France"
Emmanuel Macron, à Paris, le 19 novembre 2019

, publié le mardi 19 novembre 2019 à 17h35

Le chef de l'Etat a pris la parole devant les édiles de France, déclarant son intention de "tout mettre en oeuvre pour résorber" les "fractures" mises au jour par le grand débat national. "Je veux être jugé sur mes actes", a t-il martelé, rendant hommage aux élus réunis à Paris

Pour son "grand oral" du 102e Congrès des maires, Emmanuel Macron a rendu hommage aux édiles, rassemblés à la porte de Versailles à Paris."J'ai tant appris de vous", leur avait-il adressé avant sa prise de parole, ce mardi 19 novembre.



Au pupitre, le président de la République a martelé sa reconnaissance aux élus et membres de l'Association des maires de France.

"Nous ne nous sommes jamais quittés", a t-il lancé face à François Baroin, qui l'avait précédé à la tribune. "Durant les déplacements, c'est votre visage que je vois par mi les premiers, c'est votre sens du terrain qui m'apprend".



"Je ne suis certes pas maire d'une commune de France, mais je me sens à votre contact maire de la commune France", a t-il poursuivi. Le chef de l'Etat a par ailleurs énuméré les "actes" sur lesquels il souhaite être jugé. Il a ainsi listé l"'augmentation de la couverture numérique", l'ouverture des premières maison France services en janvier 2020, le "choix résolu des commerces de proximité pour revitaliser les centre-villes" ou encore "les 42 quartiers de 'reconquête républicaine' qui bénéficient de renforts policiers".

A quatre mois des élections municipales, Emmanuel Macron a par ailleurs promis de nouvelles mesures contre le communautarisme "dans les prochaines semaines" mais s'est prononcé contre l'interdiction des listes communautaires pour le scrutin de mars prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.