Emmanuel Macron est-il devenu inaccessible ?

Emmanuel Macron est-il devenu inaccessible ?
Emmanuel Macron le 5 octobre 2017.

, publié le vendredi 03 novembre 2017 à 08h35

POLITIQUE. Nombreux sont ceux à s'agacer des "barrages filtrants" mis en place par la garde rapprochée du président, souligne vendredi Le Parisien.

Certains ministres ne l'auraient même jamais rencontré en tête-à-tête.

Ses proches assurent qu'il est "à l'écoute même quand c'est désagréable". "Je suis sidéré de voir comment il continue d'être abordable", s'enthousiasme même le metteur en scène Jean-Marc Dumontet qui le côtoie encore régulièrement. Le Parisien pointe pourtant vendredi 3 novembre le "phénomène de cour" qui entoure Emmanuel Macron. Le président de la République, au pouvoir depuis six mois, serait devenu difficile d'accès.



"Il n'y a plus grand monde pour exercer un devoir d'alerte", s'inquiète notamment un de ses amis. Fidèle parmi les fidèles, Christophe Castaner affirme de son côté que certains ministres s'autocensurent. "Ils n'osent pas lui parler car ils ne le connaissaient pas avant. Ceux qui n'ont que le Conseil des ministres sont défavorisés", explique le porte-parole du gouvernement. Certains ministres n'auraient même jamais rencontré le chef de l'État en tête-à-tête depuis leur entrée en fonction, écrit le quotidien.

Quant aux députés qui rencontrent Emmanuel Macron à l'occasion de réunions organisées par groupes de commissions thématiques, ils se plaignent "de voir ces rendez-vous corsetés par les conseillers élyséens". "Soutiens, parlementaires, visiteurs du soir... Ils sont nombreux à s'agacer de ces 'barrages filtrants' mis en place par la garde rapprochée du président au palais", souligne le journal. À l'heure actuelle, "moins d'une dizaine de personnes l'influencent réellement", explique un connaisseur.

LE MEILLEUR MOMENT POUR LE CONTACTER ? "ENTRE MINUIT ET 2 HEURES DU MATIN"

Contacter le président serait devenu très compliqué. Pour avoir une chance d'obtenir une réponse par SMS ou sur la messagerie Telegram, mieux vaut lui envoyer un message "entre minuit et 2h du matin", explique un proche, "l'horaire où il est le plus réactif". Et surtout il faut choisir soigneusement ses mots. "Si c'est pour lui dire pour la énième fois que le groupe LREM ne marche pas, c'est peine perdu", analyse un conseiller ministériel. Un proche résume : "Il répond quand ça lui fait plaisir, pas quand ça l'ennuie".

Le président serait en effet susceptible. Un interlocuteur assure qu'"il n'aime pas qu'on le contredise" et "dose" ses propos "pour ne pas le braquer". "Sur un sujet, j'ai été trop brutal, il était agacé, il a fait la tête et ne m'a pas répondu pendant plusieurs jours", déplore de son côté un ministre.

Une attitude qui cadre avec la boutade de l'un de ses proches : "Ce qui le fait sourire, c'est qu'il y ait des gens qui croient qu'on puisse encore lui apprendre des choses. Dieu est dieu!".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.