Emmanuel Macron devant le Congrès de Versailles : une réunion de parlementaires à 286.000 euros

Emmanuel Macron devant le Congrès de Versailles : une réunion de parlementaires à 286.000 euros
Emmanuel Macron devant le Congrès de Versailles, le 3 juillet 2017.

, publié le samedi 07 juillet 2018 à 18h40

Le président de la République revient devant le Congrès à Versailles un an après avoir usé pour la première fois de cette possibilité offerte depuis 2008 au chef de l'Etat par la Constitution.

C'est un chiffre qui devrait faire grincer des dents ceux qui s'opposent déjà à la tenue d'un nouveau Congrès à Versailles ce lundi 9 juillet. Selon Le Parisien, la réunion des 577 députés et 348 sénateurs, a en effet un prix : 286.000 euros.

La captation audiovisuelle représente plus du tiers du coût prévisionnel.

Si le coût est important, il est néanmoins 7.000 euros inférieur à celui de l'an dernier (293.000 euros en 2017).

"De la communication politique à 500.000 euros"

Comme l'an dernier, les députés de la France insoumise ont décidé de boycotter l'invitation, refusant d'entendre "le monarque" sans débat possible. Quelques députés des Républicains (LR° ne s'y rendront pas non plus, critiquant le coût et l'utilité du discours.

"C'est juste de la communication politique à 500.000 euros, par respect je n'irai pas", a ainsi déclaré le député LR de Moselle Fabien Di Filippo. "Cela coûte extrêmement cher. On parle tout de même de 400.000 euros", dénonce de son côté le député du Morbihan Paul Molac, qui sera le seul élu La République en marche (LREM) à ne pas se déplacer à Versailles.



L'Elysée souligne que le président ne fait qu'appliquer une disposition de la réforme constitutionnelle de 2008 voulue par Nicolas Sarkozy. Elle permet au chef de l'État de prendre la parole devant les deux chambres du Parlement réunies et "sa déclaration peut donner lieu, hors sa présence, à un débat qui ne fait l'objet d'aucun vote".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.