Emmanuel Macron candidat en 2022 ? "Il pourra compter sur mon soutien total", assure Bruno Le Maire

Emmanuel Macron candidat en 2022 ? "Il pourra compter sur mon soutien total", assure Bruno Le Maire
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire le 5 janvier 2021.

, publié le dimanche 14 février 2021 à 11h57

Le ministre de l'Economie et des Finances semble avoir remisé ses ambitions présidentielles et affirme haut et fort son soutien à l'actuel chef de l'Etat.




Les derniers sondages montrent que les Français s'attendent à un duel Emmanuel Macron-Marine Le Pen pour la présidentielle de 2022. Alors que la présidente du Rassemblement national a déjà annoncé sa candidature, le président sortant sera-t-il candidat ? "Rien n'est évident en politique", a estimé dimanche 14 février le ministre de l'Economie et des Finances sur Radio J. "Mais c'est mon souhait qu'Emmanuel Macron soit candidat pour un deuxième mandat", a-t-il ajouté. 



"Je considère que nous n'avons pas fini ce que nous avions à construire pour le pays", notamment à cause de la crise sanitaire, a expliqué Bruno Le Maire. "Il sait qu'il pourra compter sur mon soutien total, mon soutien engagé", a insisté le locataire de Bercy, qui avait tenu des propos similaires la veille sur BFMTV. "En 2022, je souhaite qu'Emmanuel Macron soit candidat à la présidence de la République et je serai à ses côtés pour qu'il soit réélu. Et je sais que ce sera un combat très difficile, parce qu'aujourd'hui la France est traversée par des mouvements de colère et de doute très profonds. Il va falloir être solide et déterminé. Je serai solide et déterminé aux côtés du président de la République", avait assuré l'ancien candidat à la primaire de la droite en 2017, remisant ainsi toute ambition présidentielle personnelle pour le moment. 

Alors que l'hypothèse d'une candidature d'Edouard Philippe émerge peu à peu au vu de sa popularité auprès des Français, Bruno Le Maire serait-il prêt à soutenir son ancien camarade des Républicains ? "Je pense que je ne peux pas être plus clair que ce que j'ai été sur mon souhait pour notre majorité", a-t-il balayé. 

"Nous exerçons aujourd'hui le pouvoir avec une vision de ce que doit être l'avenir du pays : la construction européenne dans laquelle nous souhaitons nous intégrer davantage, le respect de l'ordre républicain, et la défense d'une économie de marché qui doit permettre à chacun de vivre dignement de son travail. Voilà les piliers de ce que nous défendons comme projet pour le France, tout cela avec une grande ambition qui est la lutte contre le réchauffement climatique", a-t-il détaillé, estimant qu'Emmanuel Macron était "le mieux placé pour poursuivre ce travail". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.