Emmanuel Macron au fort de Brégançon : "Je n'aime pas les piscines, je préfère 1000 fois la mer"

Emmanuel Macron au fort de Brégançon : "Je n'aime pas les piscines, je préfère 1000 fois la mer"
Emmanuel Macron, à Bormes-les-Mimosas, le 7 août 2018

Orange avec AFP, publié le mardi 07 août 2018 à 22h10

Le président de la République Emmanuel Macron a profité du premier bain de foule de ses vacances, mardi 7 août, devant le fort de Brégançon, pour plaisanter dans une conversation rapide sur la "polémique" de la piscine du fort de Brégançon, qui l'avait éclaboussé en début d'été.

Quand elle est prononcée par un Président, aucune phrase n'est anodine. Emmanuel Macron n'a pas coupé à la règle lors de son premier bain de foule de l'été à Bormes-les-Mimosas, où il est venu saluer des touristes massés devant la résidence officielle du chef de l'Etat du fort de Brégançon.

Au printemps, la demeure présidentielle a été dotée d'une piscine, épisode qui avait valu au patron de l'exécutif quelques critiques. "Ne dites pas que je vais dans la mer, je vais me faire repérer", a t-il plaisanté avec un riverain, avant d'évoquer sa préférence pour la "grande bleue".


L'escapade du président de la République lui a valu quelques autres mots d'inconnus. Un touriste lui dit gentiment regretter sa présence qui l'empêche de visiter le fort, comme il l'avait prévu. Le président lui répond, sur le même ton bon enfant, qu'il aurait pu le faire en juillet lorsque la résidence était ouverte au public. Serrant de nombreuses mains sous l'œil des caméras, le chef de l'Etat a échangé pendant une quinzaine de minutes quelques paroles avec des vacanciers, souvent en maillot de bain.

Emmanuel Macron est arrivé vendredi en fin d'après-midi avec son épouse au fort de Brégançon, à Bormes-les-Mimosas pour un séjour de quinze jours. Il y a reçu la Première ministre britannique Theresa May vendredi soir.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU