"Elle va gagner" : Arnaud Montebourg prédit une victoire de Marine Le Pen en 2022

"Elle va gagner" : Arnaud Montebourg prédit une victoire de Marine Le Pen en 2022
(illustration)

, publié le mercredi 07 avril 2021 à 11h57

Emmanuel Macron, "détesté" et "arrogant", ne constitue pas un rempart contre Marine Le Pen, estime l'ancien ministre du Redressement productif.

C'est Marine Le Pen qui "gagnera" l'élection présidentielle en 2022, a prédit mardi 6 avril Arnaud Montebourg. Il accuse Emmanuel Macron de mener des politiques pour "l'oligarchie", tout en se posant en "rempart à l'extrême-droite.

"C'est lui qui mettra au pouvoir Madame Le Pen, a expliqué l'ancien ministre dans un entretien accordé au Financial Times et repris par Le Figaro.

C'est la même chose que le phénomène Trump ou le Brexit."


"Elle va gagner", a-t-il tranché. Si le président ne peut pas battre une seconde fois Marine Le Pen, c'est parce qu'il est "détesté" et "arrogant", selon Arnaud Montebourg.

Selon un sondage Elabe pour BFMTV publié à la mi-mars, près de la moitié des électeurs (48%) juge probable voire certaine une victoire de Marine Le Pen à la présidentielle de 2022, perçue comme la mieux à même d'incarner une opposition à Emmanuel Macron. Si 36% des personnes interrogées estiment qu'aucun des grands partis n'est en mesure de porter cette opposition, 29% citent le RN et Marine Le Pen (+5 points en six mois), devant La France insoumise et Jean-Luc Mélenchon (15%, -4 points), Les Républicains de Christian Jacob (7%, -1 point), EELV de Julien Bayou (4%, +1 point).

Un total de 32% (+1) pense qu'il est "probable" qu'il votera pour une liste RN aux élections régionales de juin, et 36% (+2) pour Marine Le Pen à la présidentielle. Ainsi, 48% (+7) jugent "certaine ou probable" une victoire de Marine Le Pen au second tour du scrutin de 2022, contre 52% (-7) "peu probable ou impossible".

Le sondage confirme que le vote pour la présidente du RN est avant tout motivé par une adhésion à ses idées et la volonté d'exprimer un mécontentement. 58% (+5 points) disent être "de temps en temps, sur certains sujets", d'accord avec elle. Mais 54% ne considèrent pas qu'elle a "de bonnes idées pour la France" et 59% ne sont pas d'accord pour dire qu'elle est "capable de réformer la France".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.