Elisabeth Borne insiste sur le recours au télétravail "autant que possible" dans les zones d'alerte renforcée et maximale

Elisabeth Borne insiste sur le recours au télétravail "autant que possible" dans les zones d'alerte renforcée et maximale
La ministre du Travail Elisabeth Borne, le 29 septembre 2020 à Matignon.

, publié le lundi 05 octobre 2020 à 13h40

La ministre du Travail a appelé lundi employeurs et salariés à s'organiser pour recourir au télétravail "autant que possible" dans les zones d'alerte renforcée et maximale, sans pour autant envisager une modification du protocole sanitaire national.

"Il ne faut pas avoir peur du télétravail" pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, a martelé la semaine dernière le ministre de la Santé Olivier Véran, assurant qu'il fallait même l'encourager dans les zones d'alerte renforcée et maximale. "C'est une mesure importante et c'est une mesure efficace, dans le sens ou le télétravail, ça fonctionne", a-t-il insisté. 



Une consigne répétée lundi 5 octobre la ministre du Travail. En zone d'alerte renforcée et maximale face à la propagation du Covid-19, comme Paris et sa petite couronne, les employeurs et salariés "doivent, autant que possible, recourir au télétravail", a déclaré Elisabeth Borne aux partenaires sociaux reçus au ministère, selon un communiqué.




"De nombreux postes de travail permettent un travail à distance et des rotations peuvent s'organiser afin de limiter l'impact sur le collectif de travail. Dans les zones d'alerte renforcée et maximale, nous demandons aux employeurs et aux salariés, en responsabilité, de trouver les organisations adaptées à chaque entreprise et de limiter ainsi les interactions sociales, que ce soit sur le lieu de travail ou dans les transports en commun", a-t-elle ajouté, citée dans le communiqué.

La ministre précise que le protocole sanitaire national en vigueur depuis le 1er septembre "continue de s'appliquer". Ce protocole préconise notamment le port du masque systématique en espace partagé et recommande la pratique du télétravail.

"Nous faisons confiance aux partenaires sociaux pour parvenir, par un dialogue social de proximité et de qualité, à mettre en œuvre ces mesures dans la concertation", a indiqué Laurent Pietraszewski, secrétaire d'Etat chargé de la Santé au travail. 

Massivement utilisé depuis le confinement, le télétravail est au coeur des débats entre les partenaires sociaux, les syndicats réclamant de mieux cadrer cette pratique. Le patronat a finalement accepté mi-septembre d'ouvrir une négociation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.