Elections régionales : la gauche retrouve un nouvel élan

Elections régionales : la gauche retrouve un nouvel élan©Olivier Faure ©D.R.

publié le dimanche 20 juin 2021 à 21h11

A l'issue du premier tour des élections régionales, la gauche bénéficie de résultats souvent à son avantage. Dans les urnes, le bloc de gauche rassemble 34,3% et va se retrouver arbitre du second tour dans beaucoup de régions.

Si le premier tour des élections régionales, ce dimanche 20 juin, est marqué par une abstention record de 67,2%, selon les estimations de BFMTV, la gauche, elle, a eu la bonne surprise d'obtenir des résultats favorables dans plusieurs régions.

Dans les urnes, le bloc de gauche rassemble en effet 34,3%, si l'on prend en compte les votes LFI, PCF, EELV et le Parti socialiste. Carole Delga, présidente sortante PS de la région Occitanie, est ainsi largement en tête à l'issue du premier tour avec 39,6 % des voix, soit plus de 17 points devant le RN Jean-Paul Garraud, donné à 22,8 %, selon les premières estimations de l'institut Ipsos/Sopra Steria.



En Bretagne, le président sortant Loïg Chesnais-Girard (PS) est lui en tête (20,8%) devant La République en marche (16,2%). En Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay (PS) devance Julien Odoul (Rassemblement national). La présidente sortante obtient 26,2 % des voix contre 23,8 % pour M. Odoul. En Centre-Val de Loire, le président régional sortant François Bonneau (PS), qui brigue un troisième mandat, arrive également en tête du premier tour, avec 25,6%, devançant de quatre points Aleksandar Nikolic (RN). Enfin, en Nouvelle-Aquitaine, le sortant Alain Rousset (PS), qui brigue un cinquième mandat, arrive largement en tête avec 28,6 à 30,1 % des voix. "Pour la première fois depuis quatre ans où on nous explique que nous sommes condamnés à un duel de second tour entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, ce soir, les résultats montrent exactement l'inverse. Il y a un espoir à gauche. Cet espoir est incarné par ce bloc social-écologie. Et dans ce bloc, la motrice, c'est le PS", a déclaré le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure sur le plateau de TF1.

A noter néanmoins que la France insoumise n'a pas connu le succès escompté avec 4,2% pour LFI et ses alliés. Face à ces résultats décevants, Jean-Luc Mélenchon a préféré mettre l'accent sur l'abstention. "Nous déposerons une proposition de loi pour un seuil minimum de participation pour qu'une élection soit valide et pour la reconnaissance du vote blanc. Nous lançons un appel pour ne pas ajouter à tous les malheurs de notre démocratie une affliction de plus", a écrit sur Twitter le leader des Insoumis. Le second tour des élections régionales se déroulera le 27 juin prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.