Élections européennes : plus de la moitié des Français tentés par l'abstention

Élections européennes : plus de la moitié des Français tentés par l'abstention
Des drapeaux européens devant la Commission, à Bruxelles (photo d'illustration).

, publié le dimanche 24 février 2019 à 11h30

Les électeurs de gauche seraient plus nombreux à aller voter, selon un sondage Ifop.

Alors que l'abstention ne cesse d'augmenter de scrutin en scrutin, les élections européennes du 26 mai prochain risqueraient d'en pâtir largement. Selon un sondage Ifop pour le Journal du dimanche, plus de la moitié des Français (55%) n'irait pas voter. Lors des européennes de 2014, l'abstention s'était élevée à 56% en France.


Dans le détail, l'abstention serait plus forte chez les plus de 65 ans (69%), tandis qu'un quart seulement des moins de 34 ans n'irait pas voter. Sur l'échiquier politique, ce sont 59% des électeurs de gauche qui s'abstiendraient, contre 41% chez ceux de droite.

Un scrutin pourtant "très important" 

"Ce chiffre est le reflet de ce scrutin qui n'a jamais véritablement trouvé sa place", résume Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'IFOP.

Paradoxalement, 82% des Français interrogés estiment qu'il est "très important" de participer aux élections européennes car "les solutions aux grands enjeux se trouvent à l'échelle de l'Europe".



Selon un autre sondage BVA, diffusé samedi 23 février, la liste de La République en Marche alliée au MoDem (25%) arrive nettement en tête des intentions de vote aux élections européennes devant celle du Rassemblement national (19%).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.