Education : le rapport d'une députée LREM reste en travers de la gorge des enseignants

Education : le rapport d'une députée LREM reste en travers de la gorge des enseignants©LUDOVIC MARIN / AFP

franceinfo, publié le jeudi 01 février 2018 à 18h50

Les enseignants sont-ils trop déconnectés de la réalité sociale de leurs élèves ? Sont-ils trop éloignés des familles de ces jeunes ? En tentant d'apporter des réponses à ces questions, les députées Aurore Bergé (La République en marche) et Béatrice Descamps (UDI, Agir et indépendants) ont provoqué une vive polémique dans le milieu éducatif. Depuis la publication de leurs recommandations, mercredi 31 janvier, les messages de critiques et de dénonciation se multiplient sur Twitter.   

Des professeurs trop éloignés des réalités des élèves et de leurs parents 

L'un des constats présentés, mercredi, par Aurore Bergé et Béatrice Descamps à l'issue de cette mission est celui d'un "éloignement sociologique croissant entre le personnel enseignant et les…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
6 commentaires - Education : le rapport d'une députée LREM reste en travers de la gorge des enseignants
  • Et si il y a que eux qui sont déconnectés, les députés, sénateurs ( surtout ) et ceux qui nous gouvernent de gauche comme de droite sont complétement déconnectés de la réalité !!

  • J'ai toujours pensé que les instits étaient là pour amener un savoir , apprendre à lire à écrire à compter , mais pas à l'école pour élever des enfants , il me semble que ça c'est le rôle des parents .
    Il faut rappeler à ces députés leurs rôles ,c'est de voter des lois , mais surtout qu'ils ne s'occupent pas d'instructions .
    Pauvre France ...

  • "Réalité sociale des élèves"? Que faut-il entendre par là? Et comment très vite ne plus parler de la réalité?

    Il y a deux jours j'écoutais sur France info une adolescente issue d'une famille de migrants arrivés chez nous il y a quelques temps déjà. Cette famille mal logés dans un véritable réduit vivait dans des conditions insoutenables et la jeune fille disait avoir du mal à faire son travail scolaire. Elle était des nôtres, parlant un français excellent et disait vouloir faire autre chose dans la vie que servir dans une enseigne de fastfood. Elle voulait vivre comme ses camarades de lycée à qui elle cachait son drame sans doute que ses professeurs l'ignoraient également. Auraient-ils connu "sa réalité sociale" qu'auraient -ils pu faire? J'ai vu des mobilisations
    d'enseignants efficace mais quand ce genre de situations se démultiplient?
    Une autre "réalité sociale": quand l'élève ni sa famille ne perçoivent les enjeux de l'école et ce qu'elle peut apporter. J'ai vu des enseignants batailler et ne pas renoncer.Parfois jusqu'à l'usure.
    Alors Mesdames Bergé et Descamps dont je n'ai pas encore lu le rapport, gardons raison et restons humbles devant les profs qui rament et j'ajouterai les soignants en EHPAD et à l'hôpital qui sont notre honneur.

  • Parce que les député(e)s, eux, sont plus proches "des réalités des élèves et de leurs parents" et des réalités des "quartiers difficiles" ? Ils seraient, eux, originaires de ces quartiers, ils en connaîtraient les spécificités et vivraient de plus en plus parmi cette population ? Jamais lu autant d'invraisemblances en si peu de lignes ! Quand on veut donner des leçons, il faut être crédible.

  • Madame la Ministre,

    Je vous, propose de délocaliser votre ministère et votre logement dans une zone REP + par exemple ou autre exemple dans une zone rurale où les enfants (une petite trentaine!) vont être à la rentrée dans une classe à 4 niveaux puisque vous supprimez des postes! Pas chiche!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]