Edouard Philippe fait grand officier de la Légion d'honneur par Emmanuel Macron

Edouard Philippe fait grand officier de la Légion d'honneur par Emmanuel Macron
L'ancien Premier ministre Edouard Philippe, le 4 avril 2021.

publié le mardi 15 juin 2021 à 22h40

Le président a remercié son ancien Premier ministre de "sa fidélité et sa loyauté", louant "son amour de la nuance" mais aussi sa "constante vigilance" et sa "souple rigueur".

Au cours d'une cérémonie "familiale et simple", l'ancien Premier ministre Edouard Philippe a été élevé mardi 15 juin à la dignité de grand officier de la Légion d'honneur par Emmanuel Macron, une tradition pour les Premier ministres ayant passé plus de deux ans à Matignon. Cette remise de décoration, organisée à la mi-journée à l'Elysée, a réuni une quarantaine d'invités.

La cérémonie, "très chaleureuse et très amicale", "s'est déroulée dans une ambiance de complicité" en présence de l'épouse, des trois enfants et de la mère d'Edouard Philippe, a précisé un invité à l'AFP.



Quasiment un an après avoir quitté Matignon, l'ancien chef du gouvernement a entendu le chef de l'Etat le remercier de "sa fidélité et sa loyauté", louant "son amour de la nuance" mais aussi sa "constante vigilance" et sa "souple rigueur". "Le président a souligné qu'Edouard était un amoureux de l'Etat" et que "cet amoureux de l'Etat aura de nouveau à servir l'Etat", a raconté le même invité.

"Nous avons formé un attelage harmonieux, complémentaire, empreint d'amitié, qui a été utile aux Français", a également souligné Emmanuel Macron, saluant "trois ans de réformes, d'actions et surtout d'harmonie" et "une vision et une volonté commune", selon des propos rapportés par un participant à BFMTV

Le chef de l'Etat est également revenu sur l'épreuve de la crise sanitaire, affrontée ensemble lors de la première vague de l'épidémie, et la barbe de son ancien Premier ministre qui blanchissait à mesure que semaines et le virus progressaient. "Votre barbe est devenue l'image de la crise et le thermomètre de la crise", a souligné Emmanuel Macron, selon un participant qui s'est confié au Parisien

"Vous avez souvent dit qu'il était difficile de se faire un nom avec deux prénoms. Et pourtant le vôtre, je peux vous le dire, s'est bien ancré dans le cœur et l'esprit de nos concitoyens", a encore déclaré le président, selon des confidences recueillies par Le Figaro. La cérémonie d'une heure s'est ensuite poursuivie en plus petit comité autour d'un déjeuner, réunissant Emmanuel Macron, son épouse et la famille de celui qui est aujourd'hui maire du Havre.

Plusieurs fois repoussée en raison de l'épidémie de coronavirus, cette remise de décoration était attendue pour afficher les bonnes relations entre les deux hommes à quelques jours du premier tour des élections régionales. "Il était temps ! Les mauvaises langues y ont vu le signe de tensions, et même d'une rivalité naissante entre les deux. Mais on ne met pas quarante personnes dans une même pièce quand le pays est confiné. C'était juste ça !", a expliqué un participant au Parisien

Se définissant à la fois comme "libre et loyal", Edouard Philippe, dont la cote de popularité est toujours à son zénith, entretient activement son réseau. A ce titre, la liste des invités n'est pas anodine, mêlant des amitiés politiques historiques (l'ancien Premier ministre Alain Juppé, l'eurodéputé Gilles Boyer, les actuels membres du gouvernement Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu, le député Thierry Solère...), des maires dont il est proche, comme celui de Valenciennes (Laurent Degallaix), Toulon (Hubert Falco), Angers (Christophe Béchu) ou Trèbes (Eric Menassi), mais aussi des rencontres plus récentes, comme les ministres Olivier Dussopt, Olivier Véran, Marc Fesneau, le président de l'Assemblée Richard Ferrand ou l'ancienne porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye.

Depuis 2008, les anciens Premier ministres sont automatiquement élevés au rang de grand officier de la Légion d'honneur s'ils ont passé plus de deux années à Matignon. Edouard Philippe y est resté un peu plus de trois ans, du 15 mai 2017 au 3 juillet 2020, avant d'être remplacé par Jean Castex.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.