Écoles : Jean-Michel Blanquer était en vacances à Ibiza lorsqu'il a annoncé le nouveau protocole sanitaire

Écoles : Jean-Michel Blanquer était en vacances à Ibiza lorsqu'il a annoncé le nouveau protocole sanitaire
Jean-Michel Blanquer à Paris, le 11 janvier 2022.

publié le mardi 18 janvier 2022 à 08h08

Le ministère a assuré que le protocole n'aurait pas pu être annoncé plus tôt, même si le ministre avait été présent à Paris.

L'entretien controversé accordé par Jean-Michel Blanquer au Parisien pour dévoiler le nouveau protocole sanitaire dans les écoles a été réalisé alors que le ministre de l'Éducation se trouvait en vacances à Ibiza, en Espagne, a indiqué le ministère, confirmant une information de Mediapart.

Dimanche 2 janvier, la veille de la rentrée, cette interview avait dévoilé les grandes lignes d'un nouveau protocole sanitaire destiné à lutter contre le Covid-19, ne laissant que peu de temps aux écoles pour s'organiser. Le ministre avait notamment annoncé que les parents devaient faire réaliser deux autotests à leurs enfants en cas de cas positif dans une classe.

Il a effectivement fait une interview en visio, "ça n'a rien d'extraordinaire", a déclaré le ministère à l'AFP lundi soir. Le ministre était "dans un cadre privé pour 4 jours de vacances",  "qu'il ait été à distance ou pas ne change rien", a ajouté le ministère, rappelant que les ministres sont autorisés à partir en vacances "jusqu'à deux heures en avion de Paris".


"Le Haut conseil à la santé publique a rendu son avis le dimanche à 17h, le protocole est décidé dans le cadre général et il a ensuite été décliné pour les écoles", a-t-on précisé, pour expliquer le court laps de temps entre les annonces et la rentrée des élèves.

"S'il avait été là, ça ne serait pas sorti plus tôt", a affirmé le ministère.

"Ce n'est pas parce qu'il n'était pas là qu'il n'était pas au travail, qu'il n'était pas connecté et loin de ce qu'il se passait", a expliqué le cabinet du ministre à franceinfo. "Le ministre travaille, ce n'est pas parce qu'il aurait été au bureau que cela aurait changé les choses, a-t-il encore avancé. L'équipe était là et lui était en permanence en lien avec nous en télétravail."


La valse des protocoles sanitaires dans les écoles au cours des dernières semaines a provoqué la colère des enseignants, dont une partie s'est mis en grève le 13 janvier, un mouvement largement suivi. Plusieurs syndicats ont appelé à une nouvelle journée d'action pour le jeudi 20 janvier, qui pourrait se traduire par une nouvelle grève.

"Au lieu de préparer avec les enseignants et les parents d'élèves une rentrée sous Covid, le ministre organisait un coup médiatique les pieds dans le sable. Ce niveau de mépris et d'irresponsabilité n'est pas acceptable. Je demande de nouveau la démission de @jmblanquer", a déclaré le candidat EELV, Yannick Jadot.

Depuis deux semaines, la rentrée scolaire vire au cauchemar pour les parents, les enseignants et les enfants. Avec @vpecresse, nous avions demandé le report de la rentrée d'une semaine. Jean-Michel Blanquer doit s'expliquer sur les circonstances et les raisons de ce fiasco", a de son côté demandé sur Twitter le porte-parole de Valérie Pécresse, Othman Nasrou.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.