École : bientôt une prime de 3.000 euros pour les professeurs dans les quartiers difficiles

École : bientôt une prime de 3.000 euros pour les professeurs dans les quartiers difficiles
Un élève dans une école de Gavarnie-Gédre, dans les Hautes-Pyrénées, le 16 mars (illustration)

, publié le lundi 11 juin 2018 à 13h50

L'objectif de ce dispositif est d'attirer des professeurs plus expérimentés dans les quartiers sensibles, qui concentrent principalement des jeunes enseignants.

C'était une promesse faite par Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle. Le gouvernement s'apprête à mettre en place une prime pour les enseignants et professeurs de primaire et collège qui choisissent d'exercer dans un zone classée REP (réseau d'éducation prioritaire), selon France Info. Ce coup de pouce annuel atteindrait 3.000 euros par fonctionnaire, pour une enveloppe totale de 180 millions d'euros, indique France Info.



Il existe déjà un système de prime, de 2.000 euros en moyenne, dans les zones classées REP et REP+. Visiblement, ce dispositif ne suffit pas à attirer les enseignants qui ont déjà plusieurs années d'expérience derrière eux. À l'heure actuelle, les quartiers difficiles regroupent surtout des professeurs débutants ou qui sont parmi les moins diplômés. Les discussions avec les syndicats devraient débuter dans le courant du mois pour établir les conditions d'instauration de cette prime.



Depuis son arrivée à l'Élysée, Emmanuel Macron a déjà mis en place le dédoublement des classes de CP dans les zones REP et REP+, autre promesse de campagne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.