Droit du travail: le bobard de plus de Mélenchon !

Droit du travail: le bobard de plus de Mélenchon !©capture BFMTV/RMC

source L'Opinion, publié le mardi 05 septembre 2017 à 12h00

Quand Jean-Jacques Bourdin a expliqué à Jean-Luc Mélenchon ce mardi qu'Emmanuel Macron avait dit durant la campagne ce qu'il comptait faire en matière de réforme du droit du travail, le leader de la France insoumise était catégorique : « Non, le président Macron n'a pas dit : "je vais réformer le Code du travail pour donner tout le pouvoir à l'accord d'entreprise contre l'accord de branche et contre la loi. Non, il ne l'a jamais dit ! » « Allez, maintenant, il y a des gens qui nous écoutent. Découpez les séquences où l'on voit Macron en train d'expliquer ça ! » lançait-il ensuite. L'Opinion l'a pris aux mots et a retrouvé un extrait...



Le 28 avril, soit quelques jours avant le second tour de la présidentielle, Emmanuel Macron dévoilait à la télévision sa reforme du droit du travail et indiquait : « ce que je veux faire, c'est une réforme en profondeur du droit du travail, c'est à dire de définir par la loi les grands principes et de renvoyer à l'accord majoritaire de branche ou l'accord majoritaire d'entreprise, et plutôt ce dernier, pour les entreprises de tailles moyennes et les plus grandes, les définitions de l'organisation de ce qui fait le travail ». Dommage !

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
475 commentaires - Droit du travail: le bobard de plus de Mélenchon !
  • Bobard ? Soit il ment soit il perd la tête.
    Grave pour quelqu'un qui se veut le leader de l'opposition.

  • Bien sur qu’il l’a dit Monsieur Mélenchon !!!

    Il a dit aussi que malgré l'augmentation des charges d’énergie, de nourriture, d’assurance, de santé et malgré l'inflation dont sont victimes les riches retraités à plus de 1 200€, mal traités depuis déjà 6 ans, par la politique Hollando-Macronisme, qu’il aller leur ponctionner 25% de CSG en plus (de 6,6 à 8,3 % hausse violente d'un Impôt, en une seule fois, quasiment du jamais vu…)

    Mais pas que : Notre jeune Président a aussi déclaré :

    « Les salariés doivent pouvoir travailler plus sans être payés plus si les syndicats majoritaires sont d’accord. »
    « Il faut que les jeunes français aient envie de devenirs milliardaires. »
    « Le libéralisme est une valeur de gauche. »
    « Je n’aime pas ce terme de modèle social. »
    « Il faut préférer la taxation sur les successions, à l’impôt sur la fortune. »
    « Il faudrait que les heures supplémentaires soient majorées beaucoup moins, voire pas du tout. »
    « Vue la structure économique, ne plus payer les heures supplémentaires, c’est une nécessité. »
    « Le travail du dimanche, c’est plus de liberté et la liberté, c’est une valeur de gauche. »
    « Si j’étais chômeur, je n’attendrais pas tout de l’autre. J’essaierais de me battre d’abord. »
    « Je dis aux jeunes : Ne cherchez plus un patron cherchez des clients »
    « Je suis pour une société sans statuts »
    « Je ne suis pas là pour défendre les jobs existants »
    « Le chômage de masse en France c’est parce que les travailleurs sont trop protégés ».
    Il qualifie ceux qui, au sein du PS, s’opposent à sa loi (308 articles réactionnaires dont le travail le dimanche, de nuit, ou la privatisation du don du sang) de « foyer infectieux » ou de « fainéants ». « Je pense qu’il y a une politique de fainéants et il y a la politique des artisans. »

    Et il a obtenu au premier tour des Présidentielles, 8 656 346 voix (15,1%) de français convaincus (en un seul mot) de la première heure, qui se sont exprimés en sa faveur, sur une population française majeure (parfois sondé, pas forcément inscrite, voir abstentionniste et pas toujours vaccinée) de 57 076 447 de Citoyennes et Citoyens.

    (On ne parlera pas du second tour des Présidentielles, où grâce à la nullité de sa concurrente et du machin nommé « Front Républicain » il a ratissé 12 097 451 voix supplémentaires par défaut).

  • J'ai horreur des grandes gueules......Que du pipeau !!!!!!!

  • Droit du travail : les bobards de plus des médias qui soutiennent MACRON !

    3600 pages tel est le droit du travail en france vous trouvez que cela encourage a embaucher des salariés tout est fait pour faire du chomage de masse en france des charges le double de la moyenne européennes en plus! bien sur les protégés en statuts comme les fonctionnaires et les employés des entreprises nationales cela leur convient ils ne sont pas concernés par tous les avantages de leurs statuts extraordinaires !

  • Mélanchon roule uniquement pour lui...lui qui se dit défenseur des travailleurs..Pourquoi organise t'il un jour de gréve à une date différente des autres syndicats...tout simplement parce que ce monsieur ne veut aucune ombre...
    Il veut être seul sous les feux de la rampe...pour soigner son ego..