Deux jours après avoir rencontré Emmanuel Macron, le président de la Polynésie française positif au Covid-19

Deux jours après avoir rencontré Emmanuel Macron, le président de la Polynésie française positif au Covid-19
Le président de la Polynésie française Edouard Fritch à Paris, le 3 octobre 2020.

, publié le lundi 12 octobre 2020 à 08h20

Edouard Fritch "avait été déclaré négatif au test RT-PCR effectué à Paris" deux jours avant de rencontrer le président de la République. 

Des risques de contamination au Covid-19 pèsent-ils sur le chef de l'Etat ? Deux jours après avoir rencontré Emmanuel Macron à Paris, le président de la Polynésie française Edouard Fritch a été testé positif au Covid-19. "Le Président Edouard Fritch a été déclaré positif à la Covid-19 à son retour de Paris", a indiqué dimanche un communiqué de son service de communication.

L'Elysée a indiqué lundi que le chef d'Etat n'était pas "cas contact" à la suite de cette rencontre car les gestes barrières avaient été "scrupuleusement respectés" avec "le port du masque et la distanciation".



Edouard Fritch, 68 ans, a rencontré le président Macron jeudi, avant de reprendre l'avion le lendemain pour Papeete. Il a effectué un prélèvement samedi soir "car il avait un peu de fièvre et des douleurs articulaires". Le résultat s'est révélé "positif" dans la nuit de samedi à dimanche, détaille le communiqué. "Par mesure de précaution et de protection, sa compagne, qui a voyagé à ses côtés, a également été testée et est négative", précise le texte. 

Lors de son séjour à Paris, Edouard Fritch a aussi rencontré le Premier ministre Jean Castex et le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu une semaine plus tôt, ainsi que le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, lundi 5 octobre. Edouard Fritch "avait été déclaré négatif au test RT-PCR effectué à Paris, 3 jours avant son départ (mardi 6 octobre, ndlr)", a indiqué son service de communication.

C'est lors d'un nouveau test, effectué à Tahiti, qu'Edouard Fritch a été déclaré positif. Il a été placé en septaine, un isolement de sept jours. Selon le communiqué, son état n'est "pas préoccupant". Plusieurs ministres de son gouvernement, restés à Tahiti, ont aussi été testés positifs ces derniers jours.

Selon les derniers chiffres communiqués par les services de santé vendredi, la Polynésie française a recensé 2.692 cas de Covid depuis la réouverture des frontières, le 15 juillet, et déplore 10 décès. L'épidémie commence à toucher les îles éloignées de Tahiti, peu équipées en structures de santé. Un premier cas a été détecté dans l'archipel des Marquises, sur l'île de Nuku Hiva, le 5 octobre.

Les élections sénatoriales, qui ont regroupé le 27 septembre à Papeete des grands électeurs venus de toutes les îles, ont pu participer à la diffusion du virus dans les différents archipels. Malgré les appels à respecter les gestes barrières, beaucoup d'élus se sont embrassés, comme le veulent les coutumes polynésiennes.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.