Départ d'une centaine d'adhérents de LREM : "On n'est pas en ex-URSS dans les années 1950"

Départ d'une centaine d'adhérents de LREM : "On n'est pas en ex-URSS dans les années 1950"©MAXPPP
A lire aussi

franceinfo, publié le mardi 14 novembre 2017 à 19h46

Tiphaine Beaulieu, présidente de la Confédération des marcheurs de la République, fédère les déçus du mouvement lancé par le chef de l'Etat. D'après elle, ils sont déjà une centaine à vouloir quitter le mouvement vendredi 17 novembre, à la veille du congrès du parti. "On n'est pas en ex-URSS dans les années 1950, on est en France, en 2017", a-t-elle estimé mardi 14 novembre sur franceinfo, au sujet du choix de la nouvelle direction du parti, qui doit sacrer Christophe Castaner, actuel porte-parole du gouvernement. 

Comme il n'y a pas de fonctionnement démocratique des instances, qui pourrait permettre de réguler ces dérives autoritaires, on se retrouve dans une forme d'autocratie

Tiphaine Beaulieu, présidente de la Confédération des marcheurs de la République
à…

Lire la suite sur Franceinfo

 
14 commentaires - Départ d'une centaine d'adhérents de LREM : "On n'est pas en ex-URSS dans les années 1950"
  • Le fameux monde nouveau promis par Macron sent finalement le rance !!

  • je l'ai dit ,il imite Hollande sur ce terrain ,épuration pour mettre partout des gens à lui .

    avatar
    herve75  (privé) -

    On n'est au niveau du parti. Hollande n'a jamais fait ça quand il était à la tête du PS!

  • Je le dis depuis le début, nous allons droit vers un régime du type Corée du Nord.
    Merci à tous ceux qui quittent le néo fascisme. En espérant qu'une nouvelle vague suivra.
    la différence entre les militants et les politiques : la paie.le milita,t ne gagne rien et ne perd rien en s'exprimant et en quittant, le politique perd du fric,....

  • Je ne sais pas si les Marcheurs c'est l'URSS, mais il semble que le média est lui , rempli de beaucoup de journalistes ...proche de la gauche de la gauche ...le Vénézuela en somme ....Il serait urgent de nationaliser cette usine à gaz ...

  • Le problème en France, et en gaule de manière général c'est que tout le monde veut être chef et donner son avis mais prendre aucune responsabilité. du coup on a autant de directions que d'avis, ça peu juste pas marcher.
    du coup le système se casse la figure.
    Donc un peu d'autoritarisme pour imposer une direction ne peut pas faire de mal, on peut pas prendre en compte l'avis de tous le monde, on a vu le résultat....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]