Delphine Batho critique la "lâcheté" du gouvernement sur le plan écologique

Delphine Batho critique la "lâcheté" du gouvernement sur le plan écologique
Delphine Batho à l'Assemblée nationale, le 28 mars 2018.

Orange avec AFP, publié le dimanche 03 juin 2018 à 09h57

"Le gouvernement a cédé aux lobbies", déplore l'ancienne ministre de l'Écologie.

Dans une interview au JDD, Delphine Batho dresse le bilan d'Emmanuel Macron en matière d'écologie. "C'est la politique des petits pas", dénonce l'ancienne ministre de l'Écologie sous la présidence de François Hollande, qui précise : "on a des grandes déclarations sur la scène internationale, des promesses pour le long terme et des lâchetés pour des décisions immédiates qui demandent du courage".



Quant au refus d'inscrire l'interdiction du glyphosate dans la loi, "le gouvernement a cédé aux lobbies", fustige la députée des Deux-Sèvres.

Ce refus des députés est "une rupture qui heurte profondément la conscience écologique du pays", estime-t-elle encore.

"L'écologie ne peut plus être un supplément d'âme pour les gouvernements"

Face à l'échec de Nicolas Hulot, qui était "le mieux placé pour tenter d'arracher à ce gouvernement un maximum d'avancées", Delphine Batho en tire une "leçon" : "les batailles de couloirs ne marchent pas". "C'est désormais par la mobilisation des Français qu'on obtiendra l'interdiction du glyphosate", affirme-t-elle.



"L'écologie ne peut plus être un supplément d'âme pour les gouvernements. Elle doit être centrale dans les choix de politique économique et de santé publique", conclut la députée, qui a récemment quitté le PS pour prendre la tête de Génération écologie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.