Délit «d'outrage sexiste» : vers une amende de 90 euros ?

Délit «d'outrage sexiste» : vers une amende de 90 euros ?

Place de la République à Paris, le 29 octobre.

Libération, publié le vendredi 26 janvier 2018 à 12h30

Quelle définition donner au harcèlement de rue, cette «zone grise entre la séduction consentie et l'agression sexuelle» - selon les termes de la secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa - et comment le sanctionner ? Les députés Sophie Auconie (les Constructifs), Lætitia Avia (LREM), Erwan Balanant (Modem), Elise Fajgeles (LREM) et Marietta Karamanli (Nouvelle gauche) ont planché sur cette délicate mission durant quatre mois à la demande de Marlène Schiappa. Leur verdict final, selon le journal la Croix : tout «comportement qui constitue une atteinte à la liberté de circulation des femmes dans les espaces publics et porte atteinte à l'estime de soi et au droit à la sécurité» devrait être pénalisé à hauteur d'une amende…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - Délit «d'outrage sexiste» : vers une amende de 90 euros ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]