Déconfinement : pour le Medef, le gouvernement doit demander aux Français de retourner travailler

Déconfinement : pour le Medef, le gouvernement doit demander aux Français de retourner travailler
Geoffroy Roux de Bézieux, à Paris

, publié le mercredi 10 juin 2020 à 12h50

Geoffroy Roux de Bézieux réclame une "parole publique forte" dans le cadre de la reprise économique en France, alors que des milliers d'établissement tournent encore au ralenti.

"Soyons clairs: nous attendons l'équivalent du 'Restez chez vous' du mois de mars". Dans un entretien aux Echos, le patron des patrons Geoffroy Roux de Bézieux appelle le gouvernement à accélérer le déconfinement des entreprises, lui demandant de "réviser les protocoles sanitaires s'appliquant en entreprise" pour permettre un "retour à la normale" rapide. "L'exécutif doit dire aux Français: il est temps, tout en respectant les gestes barrières, de retourner travailler et consommer. Soyons clairs: nous attendons l'équivalent du 'Restez chez vous' du mois de mars", déclare t-il dans les colonnes du quotidien d'actualité économique, mercredi 10 juin.


Pour lui, "une parole publique forte est indispensable pour que les deux étapes du 15 (réouverture des frontières) et 22 juin (nouvelle phase de déconfinement) soient le signal d'un retour vers la normale". Se basant sur une certaine "confiance" des consommateurs, même si elle n'est pas perceptible dans tous les secteurs, le responsable patronal, qui dit refuser de considérer "les destructions massives d'emplois comme acquises", espère ainsi arriver à une "reprise plus rapide".

"Désormais, il y a vraiment urgence à déconfiner notre pays", a estimé pour sa part le chef de file des Républicains Damien Abad, qui plaide pour une réouverture des salles de restaurants "dès ce week-end notamment en Ile-de-France". "Le désarmement sanitaire aujourd'hui a entraîné un décrochage économique très important, une lenteur dans le déconfinement" a encore fait valoir le député de l'Ain lors d'un point-presse, mercredi 10 juin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.