Déchets nucléaires : Mathilde Panot (LFI) brandit une photo de Nicolas Hulot quand il s'opposait au projet Cigéo de Bure

Déchets nucléaires : Mathilde Panot (LFI) brandit une photo de Nicolas Hulot quand il s'opposait au projet Cigéo de Bure©Capture LCP

LCP, publié le jeudi 22 février 2018 à 17h50

"Je ne vous reconnais plus." Jeudi, à l'occasion d'un débat sur la "stratégie de sortie du nucléaire", la députée La France insoumise Mathilde Panot a interpellé le ministre de l'Ecologie Nicolas Hulot à propos du projet d'enfouissement de déchets nucléaires de Bure (Meuse). Jeudi matin, les forces de l'ordre ont en effet délogé une trentaine d'opposants au projet Cigéo : ces derniers occupaient le bois Lejuc, situé à l'endroit qui devrait accueillir 85.000 mètres cubes de déchets nucléaires à haute activité et à vie longue. En plus de contester cette évacuation, Mathilde Panot a mis en avant la "responsabilité individuelle" de Nicolas Hulot : "Vous disiez encore il y a peu qu'on ne pouvait pas imposer ces déchets comme ça à des populations locales sans concertation, sans transparence".
"Caution". L'élue a même brandi une ancienne photo du ministre de l'Ecologie, qui portait alors une pancarte "Cigéo BURE, je dis non". Mathilde Panot a exhorté Nicolas Hulot à ne pas "continuer à faire l'autruche" et à envisager des solutions "alternatives".



Nicolas Hulot lui a répondu, affirmant ne pas avoir "l'impression fondamentalement d'être en porte-à-faux avec (sa) conscience" : "Je ne peux pas faire disparaître ces déchets comme par enchantement." Le ministre de l'Ecologie assure qu"aucune autorisation n'est donnée" : "Rien n'est acté, pour l'instant il y a un laboratoire qui cherche." Nicolas Hulot, qui évoque un "problème philosophique considérable" et selon qui il faut chercher la "moins mauvaise solution", a toutefois semblé remettre en cause le projet Cigéo : "Qu'est-ce qu'on en fait ? Est-ce qu'on enfouit (les déchets nucléaires) de manière irréversible pour des centaines de milliers d'années ? Ce n'est la conception que je me fais d'une civilisation."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.