Décès d'un enfant : Emmanuel Macron demande à son gouvernement plus "d'humanité"

Décès d'un enfant : Emmanuel Macron demande à son gouvernement plus "d'humanité"©Panoramic

publié le samedi 01 février 2020 à 17h57

Le rejet par l'Assemblée de l'allongement du congé de deuil d'un enfant ne passe pas, même au plus au niveau de l'État.

Deux jours après le rejet par l'Assemblée nationale de l'allongement du congé de deuil d'un enfant, Emmanuel Macron aurait demandé à son gouvernement de "faire preuve d'humanité", rapporte BFMTV. Jeudi, les députés ont autorisé le don de RTT en cas de mort d'un enfant, mais ont refusé (40 voix contre 38) d'allonger à 12 jours la durée du congé accordé aux parents, qui n'est actuellement que de 5 jours.

Argument mis en avant par la ministre du Travail Muriel Pénicaud : cette mesure n'a pas à être supportée à 100% par l'entreprise. La consigne de la majorité était donc de ne pas voter cette proposition de loi du groupe UDI-Agir.



Un vote qui a rapidement provoqué un tollé, obligeant Emmanuel Macron à réagir. Le chef de l'État aurait donc demandé à son gouvernement de rapidement se repencher sur ce dossier. Selon BFMTV, le congé pour le deuil d'un enfant devrait bien être allongé à 12 jours malgré le vote. "L'encre n'est pas sèche. On s'est gouré, mea culpa", aurait lâché un conseiller d'une ministre.

Vendredi soir déjà, la Secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa avait déclaré sur BFMTV vouloir "que le gouvernement reconsidère sa position, qu'il y ait un nouveau vote, qui soit plus digne". "Je crois que la seule réponse entendable, c'est de dire à une personne qui vient de perdre son enfant 'Prenez le temps dont vous avez besoin'", avait-elle lancé. Le Medef était également monté au créneau suite au rejet de l'allongement du congé de deuil.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.