Débat Royal - Sarkozy : ce que vous ne saviez pas

Débat Royal - Sarkozy : ce que vous ne saviez pas

6Medias, publié le mardi 02 mai 2017 à 16h25

C'était il y a 10 ans jour pour jour. Le 2 mai 2007, Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal s'affrontaient lors du débat de l'entre-deux-tours de la présidentielle.





Arlette Chabot qui animait cet échange au côté de Patrick Poivre d'Arvor est revenue sur cet événement au Figaro Télé. Alors directrice adjointe de l'information de France 2, la journaliste se souvient d'une tension extrême ce soir-là. Elle explique : "les candidats sont restés dans leurs loges respectives jusqu'au dernier moment. La poignée de main était très froide. c'était glacial". Regardé par 20 millions de téléspectateurs, Arlette Chabot confie que rien, lors de ce débat ne se passa comme prévu : "C'était la première fois qu'il y avait une femme en finale. Et l'on se demandait comment Nicolas Sarkozy allait lui parler car il avait la réputation d'être assez vigoureux dans ses propos. Mais, au bout de vingt-deux secondes, on a compris qu'il avait décidé d'être hyper calme, serein. Même s'il massacrait son stylo, ce que l'on ne voit pas à l'écran, il tenait ses nerfs en apparence", explique-t-elle. Un débat qui restera un très mauvais souvenir pour la journaliste : "J'avais passé un moment effrayant. J'en étais malade. Poivre a tenté de me rassurer", confesse-t-elle avant d'ajouter : "pour ma part je l'ai vécu comme un cauchemar".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
102 commentaires - Débat Royal - Sarkozy : ce que vous ne saviez pas
  • avatar
    asphodel  (privé) -

    vous imaginez Ségolène confronté à la crise de 2008 !

  • comme d'habitude on est manipulé par les médias

  • Quelles révélations ! incroyable ! époustouflant ! Les candidats étaient tendus c'est tout ce qu'on apprend. Ah non, j'oubliais, on connait l'état d'âme d'Arlette Chabot et de PPDA. Comme si c'était fondamental à savoir. Les journalistes croient vraiment que le monde tourne autour d'eux. il est vrai qu'ils ont le pouvoir de faire les Présidents, et de les défaire. Ils ont donné un sacré coup de pouce en 2007 à Sarkosy en mettant l'accent sur l'insécurité des mois durant, comme en 2017 ils ont massacré Fillon, nous privant sans doute de celui qui aurait figuré parmi les meilleurs de nos Présidents.

  • Bah si on ne le sait pas c'est qu'on est sourd,sur BFMTV ça tourne en boucle depuis ce maton même sujets,ça change de journalistes tous les 3 heures mais aucunes informations nouvelles,je change de chaine je remet de temps en temps BFM et encore et encore les mêmes sujets,et ils se disent la première chaine infos de france,laissez moi rire

  • Les états d'âmes de Mme chabot , !!!. Quelle importance !!