De Mélenchon à Pécresse, l'opposition défend Brigitte Macron face aux attaques du gouvernement brésilien

De Mélenchon à Pécresse, l'opposition défend Brigitte Macron face aux attaques du gouvernement brésilien
Jean-Luc Mélenchon à Curitiba (Brésil), le 5 septembre 2019

, publié le vendredi 06 septembre 2019 à 17h00

La dernière sortie d'un ministre de Jair Bolsonaro au sujet du physique de l'épouse du président de la République a suscité l'indignation générale au sein de paysage politique français.

Plusieurs responsables d'opposition de tous bords, de LFI à la droite, ont vivement réagi après les propos du ministre brésilien de l'Economie estimant, avant de s'en excuser, que l'épouse du président français Brigitte Macron était "vraiment moche".

=11pxLe président l'a dit, et c'est la vérité. Cette femme est vraiment moche", a déclaré jeudi Paulo Guedes, poids lourd du gouvernement brésilien, après les commentaires récents du président Bolsonaro sur l'épouse d'Emmanuel Macron, qui avaient provoqué l'indignation en France comme au Brésil.

Le ministre a ensuite présenté ses excuses pour cette "plaisanterie". Dans un message sur Twitter adressé à Brigitte Macron, le chef de file de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, assure que les Brésiliens qu'il a rencontré sont "outrés par la grossièreté de leurs dirigeants" à l'égard de la Première dame. "Moi de même", a t-il ajouté.

"Ceux qui vous insultent sont ceux qui emprisonnent Lula innocent. Sentez-vous forte de notre dégoût pour de telles brutes", poursuit l'ancien candidat à l'élection présidentielle=11px.



"C'est quoi leur problème au gouvernement Brésilien? Après Jair Bolsonaro, le ministre des finances? Bande de soudards grotesques! Quand ils insultent Brigitte Macron, c'est toutes les femmes françaises qui se sentent insultées", a également tweeté la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse.
Pour l'eurodéputée LR Agnès Evren, "au mondial de la parole mysogine, machiste et insultante, les ministres brésiliens méritent la palme d'or, La honte !".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.