"Dans les territoires, il y a un risque de révolution des gueux"

"Dans les territoires, il y a un risque de révolution des gueux"©LEPOINT
A lire aussi

LEPOINT, publié le jeudi 23 novembre 2017 à 15h40

INTERVIEW. Maire de Tallard, une commune de 2 400 âmes dans les Hautes-Alpes, Jean-Michel Arnaud s'inquiète d'une rupture entre ruralité et métropoles.

Bienvenue à Tallard. Située à 15 kilomètres au sud de Gap, de part et d'autre de la Durance, la commune est loin d'être «  pauvre  ». C'est même plutôt l'inverse. Avec un budget de 4,5 millions d'euros, un aérodrome de loisirs reconnu dans toute l'Europe, un château médiéval classé et prisé des touristes, et une population qui a doublé en quinze ans (Tallard compte 2 400 habitants)... Les choses pourraient aller plus mal. Et pourtant, son maire Jean-Michel Arnaud (divers droite, tendance juppéiste) - et président de l'Association des maires des Hautes-Alpes - n'a jamais été aussi soucieux. L'avenir de sa…

Lire la suite sur LEPOINT

 
14 commentaires - "Dans les territoires, il y a un risque de révolution des gueux"
  • Le macron président des métropoles, je le pense aussi même si le terme de gueux me dérange, car il rabaisse le monde rural. En ce faisant le macron favorise, je le crains, la progression du Front National.

  • encore un maire inquiet, mais pourquoi les charges de personnel de cette commune sont-elles passées de 609000 € à 827000€ entre 2010 et 2016 environ 35% d'augmentation!
    c'est justement ce qui est demandé aux communes une diminution de ces dépenses

  • Vous en voulez des économies en voici
    Rond point inutiles
    Dos d ânes que l on déplacent et remplacent sans raison
    Employés municipaux qui discutent toutes la matinée le jour du marché et qui demandent des heures sup pour nettoyer
    Garde Champêtre sans raison et sans utilité
    Arrosage Eclairage inutiles
    Etc

    c'est exactement ça et même les français qui ont des œillères doivent le reconnaître

    en réponse à votre commentaire ,
    le rapport entre Mazarine et le plombier c'est juste que les policiers sont souvent employés pour des tâches qui coûtent cher à la collectivité et pour l'avoir vécu je pourrais vous en citer des dizaines d'autres qui nous coûtent cher
    quand aux cantonniers qui ne font rien pendant des heures vous avez du temps pour les surveiller !!!

  • Moi je dis non à la révolution des gueux, non !

  • avatar
    minnie-moocher  (privé) -

    Les gueux, vraiment ? Ca n'ai pas l'impression que j'ai quand je vais faire mes courses au supermarché à la campagne où je vis maintenant. Et pourtant ce sont tous pour la plupart des gens modestes, employés, cultivateurs, retraités et aussi chômeurs.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]