Critiques de Mélenchon : Generation.s appelle la gauche à défendre la liberté de la presse

Critiques de Mélenchon : Generation.s appelle la gauche à défendre la liberté de la presse
Benoît Hamon, fondateur du mouvement Generation.s, le 29 mai 2018 à Sotteville-lès-Rouen

AFP, publié le samedi 20 octobre 2018 à 15h56

Le mouvement fondé par Benoît Hamon, Génération.s, a appelé samedi la gauche à "respecter et défendre la liberté de la presse", en dénonçant les attaques de la France Insoumise contre franceinfo, Mediapart et Quotidien.

Le mouvement réagit aux critiques virulentes de Jean-Luc Mélenchon contre les médias qui ont mis en cause ses comptes de campagne ou couvert les perquisitions au siège du mouvement et à son domicile, appelant notamment à "pourrir" les journalistes sur les réseaux sociaux.

Générations.s proteste aussi contre l'attitude de M. Mélenchon qui s'est moqué de l'accent du sud d'une journaliste. 

M. Mélenchon a ainsi qualifié franceinfo de "radio d'Etat" et de "menteurs", accusé  Quotidien d'avoir fourni des images à la police et dénoncé la violation du secret d'enquête par Mediapart, dont il fustige en outre "l'ignominie" pour un article sur ses relations avec sa communicante Sophia Chikirou.

"L'émotion suscitée par la perquisition spectaculaire au siège d'un parti d'opposition et au domicile de plusieurs de ses dirigeants peut s'entendre, même si personne n'est au-dessus de la justice", estime le mouvement de Benoît Hamon dans un communiqué.

"En revanche rien ne justifie la violence des attaques que subissent les journalistes de la part des principaux dirigeants de la France Insoumise. L'humiliation de Véronique Gaurel, les propos contre franceinfo ou contre Mediapart et Quotidien, ne sont pas acceptables", critique Générations, qui s'en prend aussi au "souverain mépris affiché par Emmanuel Macron pour la presse libre et indépendante".

"Le rôle de la gauche est de la défendre et non d'alimenter l'idée dangereuse d'un complot entre la presse et le pouvoir", conclut le mouvement qui "apporte son entier soutien aux journalistes, dont le travail est indispensable à la démocratie".

Jean-Luc Mélenchon a dénoncé sur Facebook l'article de Mediapart, "preuve" selon lui d'une "boucle macronie-parquet-média" contre lui et son mouvement. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.