Crise économique : François Hollande préconise une taxe "sur les très hauts revenus tirés des dividendes"

Crise économique : François Hollande préconise une taxe "sur les très hauts revenus tirés des dividendes"
François Hollande à Sarran, le 10 septembre 2020.
A lire aussi

, publié le dimanche 11 octobre 2020 à 13h43

"Les dividendes ont été largement bénéficiaires", assure l'ancien chef de l'État.

Pour sortir de la crise économique engendrée par la pandémie de coronavirus, il va falloir passer par une taxe sur les très hauts revenus, a estimé dimanche 11 octobre François Hollande.


L'État devrait mettre en place une "contribution exceptionnelle sur les très hauts revenus tirés des dividendes", a déclaré l'ancien président sur RTL, alors que "les dividendes ont été largement bénéficiaires".

Toutefois, "ce n'est pas avec des recettes, même exceptionnelles que l'on peut endiguer" la crise, selon François Hollande, pour qui "il va falloir prendre d'autres mesures le moment venu".


"C'est très important, dans une période comme celle-là, où il y a beaucoup de sacrifices qui sont demandés aux Français, et notamment ceux qui sont au travail auprès des malades (...) , qu'il y ait une contribution des plus favorisés, a encore dit l'ancien président. On peut parler de la solidarité des plus favorisés. Là encore, il y aurait dû avoir -il peut y avoir encore- un appel à une certaine solidarité, y compris fiscale."

Interrogé sur les difficultés de l'hôpital, François Hollande a reconnu une part de responsabilités. "Il fallait fermer des lits qui n'étaient pas utiles, a-t-il expliqué. (...) En revanche, on voit bien que sur les lits de réanimation -et j'en assume une part-, il y a eu un défaut de prévoyance."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.