Crise du coronavirus : "Le confinement le plus strict doit se poursuivre jusqu'au 11 mai", annonce Emmanuel Macron

Crise du coronavirus : "Le confinement le plus strict doit se poursuivre jusqu'au 11 mai", annonce Emmanuel Macron
Emmanuel Macron a prononcé sa troisième allocution solennelle depuis le début de la crise le 13 avril en direct de l'Elysée.

publié le lundi 13 avril 2020 à 21h00

Les crèches, écoles, collèges et lycées rouvriront "progressivement" à partir du 11 mai, mais pas les restaurants, cafés et hôtels, a annoncé lundi 13 avril le président de la République.

Sans surprise, Emmanuel Macron a annoncé lundi 13 avril le prolongement du confinement, mis en place le 17 mars dernier pour freiner l'épidémie de coronavirus. "L'épidémie commence à marquer le pas" et "l'espoir renaît", a noté le chef de l'Etat lors de son allocution télévisée consacrée à la crise. Néanmoins, "le confinement le plus strict doit encore se poursuivre jusqu'au lundi 11 mai", a-t-il asséné. 




"Le lundi 11 mai ne sera possible que si nous continuons d'être civiques, responsables, de respecter les règles et que si la propagation du virus a effectivement continué à ralentir", a-t-il ajouté. "Durant les 4 semaines a venir, les règles devront être respectées", a insisté le chef de l'Etat qui demande à tous les élus "de nous aider à ce que ces règles soient les mêmes partout" et de ne "pas rajouter des interdits".

Les crèches, écoles, collèges et lycées rouvriront "progressivement" à partir du 11 mai, a précisé le chef de l'Etat, mais dans l'enseignement supérieur, les cours ne reprendront "physiquement pas avant l'été". "Trop d'enfants notamment dans les quartiers populaires, dans nos campagnes sont privés d'école sans avoir accès au numérique et ne peuvent être aidés de la même manière par les parents, c'est pourquoi nos enfants doivent pouvoir retrouver le chemin des classes", a-t-il justifié, en faisant valoir que "le gouvernement aura à aménager des règles particulières, organiser différemment le temps et l'espace, bien protéger nos enseignants et nos enfants avec le matériel nécessaire".

En revanche, les bars, cinémas et autres "lieux rassemblant du public", resteront encore fermés au 11 mai. Par ailleurs les grands festivals ne pourront se tenir jusqu'à mi-juillet prochain.

Par ailleurs, les personnes les plus fragiles et les plus âgées devront rester confinées après le 11 mai.

Des tests et des masques à partir du 11 mai

Lorsque le confinement destiné à lutter contre l'épidémie de coronavirus commencera à être levé, "nous serons en capacité de tester toute personne présentant des symptômes" pour pouvoir mettre les malades en quarantaine, a également affirmé Emmanuel Macron. "Nous n'allons pas tester toutes les Françaises et tous les Français, ça n'aurait aucun sens. Mais toute personne ayant un symptôme doit pouvoir être testée. Les personnes ayant le virus pourront ainsi être mises en quarantaine, prises en charge et suivies par un médecin", a précisé le président de la République.

Par ailleurs, à partir du 11 en "lien avec les maires, l'Etat devra permettre à chaque Français de se procurer un masque grand public" pour se protéger du coronavirus, a-t-il indiqué. "Pour les professions les plus exposées et pour certaines situations comme dans les transports en commun, son usage pourrait devenir systématique", a-t-il précisé.

"Nous allons finir par l'emporter, mais nous allons devoir vivre plusieurs mois avec le virus", a martelé Emmanuel Macron. 

Selon un dernier bilan lundi soir, l'épidémie de coronavirus a fait 14.967 morts en France, 574 de plus depuis dimanche. 9.588 personnes sont mortes dans les hôpitaux (335 de plus en 24 heures) et 5.379 dans les maisons de retraite et autres établissements médico-sociaux. Pour le cinquième jour consécutif, le nombre de patients en réanimation a également baissé: 24 patients en moins depuis dimanche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.