Covid: Pécresse et Guerini pour des tests payants, Bayou contre

Chargement en cours
Valérie Pecresse prononce un discours après le résultat des régionales à Paris, le 27 juin 2021
Valérie Pecresse prononce un discours après le résultat des régionales à Paris, le 27 juin 2021
1/2
© AFP, THOMAS COEX
A lire aussi

publié le vendredi 09 juillet 2021 à 12h08

La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse (ex-LR, Libres!) et le délégué général de LREM Stanislas Guerini sont tous deux favorables à faire payer les tests anti-Covid "de confort" pour inciter à la vaccination, ainsi qu'à une extension du pass sanitaire.

Le secrétaire national des Verts Julien Bayou est contre, soulignant que les rendre payants conduira à ce que les personnes qui "sont à 10, 20, 50 euros près ne se feront pas tester".

Ne serait-ce toutefois pas une incitation à la vaccination, gratuite ? "Je ne vois pas le lien", a-t-il répondu sur franceinfo, "ou alors vous mettez une contrainte et vous faites apparaître la vaccination comme une sanction, alors que c'est une chance", a-t-il argumenté.

Pour Mme Pécresse, "les tests PCR, les tests antigéniques qu'on dit de confort, ceux qu'on fait pour pouvoir voyager, pour aller dans des lieux de concerts, de spectacles, il faut désormais les rendre payants parce que ça coûte très cher à la Sécurité sociale et ce n'est pas incitatif à la vaccination", a-t-elle plaidé sur France 2.

Cela aurait "un effet sur les comportements suffisamment fort pour se dire: +oui, ça vaut le coup de faire un vaccin gratuit+", a estimé Stanislas Guerini sur Public Sénat.

Il s'est aussi dit "favorable à ce qu'on puisse avoir un usage étendu du pass sanitaire", par exemple dans les restaurants. "Il ne faut pas avoir le pass sanitaire honteux, c'est un outil formidable de protection de nos concitoyens".

Pour Mme Pécresse aussi, le pass sanitaire "va devoir être renforcé quand on se rend dans des lieux où il y a vraiment des grands rassemblements".

"C'est peut-être une mesure qui ne fera pas plaisir, mais au nom de l'intérêt général il faut renforcer et développer le pass sanitaire", avait réclamé le président des Hauts-de-France (ex-LR) et candidat à la présidentielle Xavier Bertrand mercredi sur BFMTV et RMC.

Mme Pécresse a, par ailleurs, annoncé la mise en place par la région et l'Agence régionale de santé de "centres de vaccination éphémères sur les îles de loisirs" d'Ile-de-France.

Sur l'obligation de vaccination pour les soignants, elle est plus réservée, préférant "à ce stade l'incitation", à la différence de M. Guerini qui y est favorable. 

M. Bayou a dit "comprendre" que cela puisse être envisagé, tout en regrettant que "ça apparaisse comme une sanction d'un personnel médical et non médical qui est sur le front depuis 18 mois maintenant pour nous protéger".

A l'extrême droite, le maire de Bézier Robert Ménard s'est prononcé sur Cnews pour rendre payants les tests PCR dits de confort et la vaccination obligatoire de tous, via "le passeport vaccinal pour tout un tas d'actions", cinémas, restaurants, théâtre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.