Covid-19 : vers un boycott partiel du vote au Parlement

Covid-19 : vers un boycott partiel du vote au Parlement
Damien Abad, à l'Assemblée nationale (illustration)

, publié le jeudi 01 avril 2021 à 08h00

Le chef de file des Républicains à l'Assemblée, Damien Abad, estime que les discussions sur la situation sanitaire au lendemain des nouvelles annonces du président de la République sont le "piétinement de trop". Les députés socialistes et communistes ne prendront pas non plus part aux débats.

Au lendemain de l'adresse aux Français d'Emmanuel Macron, les députés LR "ne participeront pas" au vote prévu jeudi 1er avril sur l'évolution de la situation sanitaire. L'annonce a été faite dans la soirée de mercredi par le président du groupe LR à l'Assemblée nationale Damien Abad, qui a dénoncé un "piétinement" des droits du parlement.


"Nous avons décidé à l'unanimité de ne pas participer au vote car nous n'avons pas à voter sur une décision déjà prise", a assuré le leader des députés LR. "C'est le piétinement de trop du parlement" mais celui-ci n'est "ni une chambre d'enregistrement, ni une assemblée de commentateurs", a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron a annoncé mercredi un nouveau tour de vis (fermeture des écoles pour trois à quatre semaines, extension des restrictions à toute la métropole, déplacements limités...) face à l'épidémie du Covid-19, appelant les Français à "fournir un effort supplémentaire".Matignon avait précédemment indiqué que Jean Castex prononcerait jeudi une déclaration, suivie d'un débat et d'un vote devant les deux chambres du parlement, "sur l'évolution de la situation sanitaire et les mesures nécessaires pour y répondre".
 Lors du dernier comité de liaison parlementaire, réunissant le 17 mars le Premier ministre et les différents chefs de groupes à l'Assemblée et au Sénat, Jean Castex s'était engagé à se présenter devant le Parlement en cas de nouvelles décisions de portée nationale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.